Lectures Romans graphiques

Sœurs d’Ys | la malédiction du royaume englouti

5 février 2021

« La générosité de la nature pour l’homme n’est jamais éternelle. Les puits s’assèchent. Les forêts disparaissent. Les champs s’épuisent quand on les laboure trop souvent. Les dogues s’usent au fil des ans. Les villes meurent. Ys ne vivra pas indéfiniment dans le luxe. » Extrait du livre, page 78.

RÉSUMÉ | Pour ériger les remparts qui protègent Ys des flots tumultueux, la reine Malgven a eu recours à la magie. Sa mort brutale et mystérieuse laisse ses deux filles inconsolables et les éloignent l’une de l’autre. Rozenn, héritière du trône, ente en communion avec la nature et s’apaise dans les landes ; Dahut, la cadette, se délecte de la vie fastueuse de la cour et se compromet dans ses intrigues. Mais derrière les murs immenses de la cité se cache un passé lourd de sombres secrets. Le our où le lien entre les sœurs se rompt définitivement, elles entraînent dans leur chute le destin d’Ys, et les monstres tapis dans l’ombre rugissent alors en pleine lumière.

MON AVIS | Gradlon, roi de Kerne, rencontre un jour dame Malgven, une magicienne qui accepte de le sauver d’une mort certaine en échange d’un marché. Grâce à de puissants sorts elle va lui bâtir une somptueuse capitale, construire le plus beaux des palais, ériger la plus magnifique des cités. En somme, elle fera tout ce qu’il faut pour lui offrir richesse et pouvoir — contre la mort de son mari, le duc de Wened, réputé pour sa sorcellerie. Le temps va passer et ils vont se marier, vivre heureux et avoir des enfants. Malheureusement la reine va disparaître prématurément, épuisée par sa magie qu’elle ne cesse d’utiliser et laissant derrière elle deux petites filles. Rozenn, l’aînée, est destinée à s’asseoir sur le trône. Pourtant, ce n’est pas dans ses aspirations. Au contraire, elle aime la solitude et préfère vivre dans la nature, loin du royaume et de ses machinations. Dahut, la cadette, est son exact opposé : elle aime la vie à la cour et s’en délecte. Elle va donc grandir et apprendre à user de ses charmes, tout en étudiant la magie. Mais, dépassée par certains évènements, elle va finir par mettre Ys en péril, alors même que d’immenses remparts les protègent tous des flots et des terribles monstres qui y vivent.

Sœurs d’Ys : la malédiction du royaume englouti est le premier roman graphique que je lis. Et quelle claque ! J’ai rarement vu un ouvrage aussi beau. Le style graphique n’est pas forcément celui que je préfère mais en même temps je l’ai beaucoup aimé. Il s’en dégage quelque chose de sombre et de magique qui m’a envoûtée rapidement, dès les premières planches. Aussi, les traits des personnages, les émotions dépeintes sur leurs visages, les monstres, les paysages et décors sont merveilleusement bien travaillés. Concrètement, c’est une petite pépite qui mérite sa place dans toutes les bibliothèques. Pour ce qui est de l’histoire, sachez qu’elle est inspirée d’une légende bretonne bien connue, et revisitée de cette manière, c’était incroyable. Le scénario, les mises en scène, les dessins, l’ambiance que l’on ressent.. C’était fascinant, beau, poétique et tragique à la fois.

M. T. Anderson et Jo Rioux nous présentent là un conte celtique sur deux sœurs que tout oppose mais qui sont inexorablement liées et qui évoluent dans un monde mêlant horreur et enchantement. Amateurs de folklore, de magie, de mythologie, d’histoires ensorcelantes et de dessins à couper le souffle, cette œuvre est faite pour vous. Merci à Babelio (opération masse critique) et aux éditions Rue de Sèvres pour l’envoi de ce roman graphique et pour la confiance qui m’a été accordée.

TW : violence, sexe.

Œuvre écrite par : M. T. Anderson | Œuvre illustrée par : Jo Rioux.

Nombre de pages : 222 | Éditeur : Rue de Sèvres | Date de sortie : 16 septembre 2020 | Prix : 20 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Reply Sphinxou 15 février 2021 at 16 h 31 min

    J’en ai beaucoup entendu parler, et cette lecture me tente énormément !

    • Reply Jessica 20 février 2021 at 19 h 17 min

      Si un jour tu tombes dessus en librairie, n’hésite pas à l’admirer, c’est un magnifique ouvrage ! Et si tu décides de l’acheter, je croise les doigts pour que tu l’aimes autant que moi. 🙂

    Répondre à Jessica Annuler la réponse