Coups de cœur Lectures

La passeuse de mots, tome 1

30 avril 2021

« Amour, Amour. Tu sais que je ne suis pas un homme raisonnable. C’est toute la différence entre toi et moi. Tu es courageuse, mais je suis téméraire. Celui qui prend des risques ira toujours plus loin que celui qui se contente de prendre ce qu’on lui tend. » Extrait du livre, page 248.

RÉSUMÉ | Dans le royaume de Hélios, les mots ont un pouvoir. Celui de créer, d’équilibrer, puis de détruire le monde. Lorsqu’on les prononce, aucun retour en arrière n’est possible. Arya, une jeune fille de la capitale, est passionnée des livres. Elle en dévore chaque mot. mais elle est loin de se douter qu’elle est la clé pour sauver son royaume, le seul qui ait restreint l’utilisation de la magie grâce à un traité. Un traité qui ne plaît pas aux rebelles, prêts à tout pour l’éradiquer. À l’aube des changements qui s’annoncent, les Mots se réveillent pour établir l’ordre dans le chaos, la vérité dans l’illusion. Ils attendent leur Appel. Celui de la Passeuse de Mots.

MON AVIS | Depuis quelques mois déjà, j’ai du mal à savourer pleinement une histoire, à être à fond dedans, à enchaîner les chapitres sans m’arrêter. Un beau jour, pourtant, la magie a opéré et j’ai lu (que dis-je : j’ai dévoré) les 736 pages d’un ouvrage en moins de deux jours. Aujourd’hui, donc, je vais vous parler d’une œuvre écrite à quatre mains qui m’a séduite et embarquée jusqu’au dernier mot.

Dans la plupart des romans de fantasy, le début comporte son lot de longueurs, avec la mise en place de l’intrigue et un côté introductif. Ici, je n’ai pas eu cette impression. Dès le prologue j’étais emballée, convaincue, avide d’en savoir plus. Et même si l’action ne démarre pas avant (à peu près) cent pages, les premiers chapitres m’ont fascinée. On découvre une cité, un royaume, ainsi qu’un univers prometteurs. Mais aussi une héroïne attachante, puis des personnages hauts en couleurs — et le tout est porté par deux plumes magiques.

Vous l’avez sûrement compris, j’ai beaucoup aimé ma lecture. Mieux encore, j’ai immédiatement accroché. La passeuse de mots reprend quelques codes bien connus de la fantasy et d’un autre côté, on voit que le roman a sa propre identité, ses propres particularités. On sent que les auteurs ont énormément travaillé leur sujet parce que l’univers est riche, détaillé, original.. unique. Quant aux protagonistes, je les ai adorés, mais deux d’entre eux sont sortis du lot. Arya Rosenwald, pour commencer, m’a plu dès sa première apparition dans le récit et mon avis n’a jamais changé. On découvre une jeune femme heureuse, parfois naïve et bienveillante qui mène un quotidien assez tranquille et vit entourée d’une famille aimante. Jusqu’à ce que la sécurité dont elle a toujours été entourée ne soit plus et que son monde vole en éclats. Vient ensuite Killian Nightbringer, que je vais longtemps porter dans mon petit cœur de lectrice. C’est un voleur extrêmement doué, mystérieux, imbu de lui-même, sarcastique et désagréable. Mais je pense que sous sa carapace de gros dur, il cache une certaine fragilité. J’espère qu’il se dévoilera un peu plus dans le deuxième tome !

Quand on lit ce roman, on ne peut pas s’ennuyer. Entre la quête d’Arya, les relations qui unissent nos personnages, les obstacles et embûches placés sur leur chemin, les retournements de situation, les catastrophes, les mauvaises rencontres.. Honnêtement, je n’ai pas vu le temps passer. Mon unique regret concerne la fin : pourquoi un ouvrage aussi bon que celui-ci n’a pas encore de suite disponible ? Je ne suis que frustration. Heureusement que le deuxième tome sera en vente dès cet automne !

Je n’ai aucun reproche à faire puisque j’ai tout aimé : les personnages qui évoluent et se dévoilent progressivement, l’univers, le contexte, l’intrigue, la quête, le rythme, le système de magie. Concrètement, c’est un pari réussi pour Alric et Jennifer Twice. La passeuse de mots est une véritable merveille du genre, une pépite qui mérite son succès, et plus encore. C’est un coup de cœur (et j’en ai rarement) ! Merci à Babelio (opération masse critique privilégiée) et aux éditions Hachette Romans pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée.

Œuvre écrite par : Alric & Jennifer Twice.

Nombre de pages : 736 | Éditeur : Hachette Romans | Date de sortie : 31 mars 2021 | Prix : 18 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire