Lectures

La Neuvième Maison, tome 1

19 mars 2021

« Voilà l’effet qu’avait la magie : elle révélait la personne que vous étiez avant que la vie ne vous retire vos croyances en l’impossible. Elle redonnait aux enfants solitaires le monde qu’ils désiraient de toutes leurs forces. Voilà ce que le Léthé avait fait pour lui. Peut-être en serait-il de même pour Alex. » Extrait du livre, page 96.

RÉSUMÉ | Alex « Galaxy » Stern a vécu une adolescence chaotique. Élevée à Los Angeles par une mère hippie, elle a abandonné l’école très jeune pour se retrouver dans un monde sombre, violent et sans avenir.

À 20 ans, elle est la seule survivante d’un horrible massacre inexpliqué, et c’est sur son lit d’hôpital qu’elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé. Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquant la magie sous différentes formes, bien souvent sinistres et dangereuses.

Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d’une jeune fille. Ce qu’elle va découvrir va bien au-delà de l’horreur..

MON AVIS | Pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai eu peur de me lancer dans cette aventure. Vous ne le savez peut-être pas, j’ai déjà eu l’occasion de découvrir la plume de Leigh Bardugo — notamment grâce à sa trilogie Grisha, que je n’ai pas spécialement aimée (au passage, vous pouvez retrouver mes chroniques juste ici). Pour cette nouvelle saga, l’autrice a basculé dans un genre qu’elle n’avait encore jamais testé : le fantastique adulte. Et ma gentillesse curiosité sans limites en a profité pour me hurler de lui laisser une seconde chance. Je vous retrouve donc, aujourd’hui, pour vous donner mon avis sur la neuvième maison.

Je n’ai pas l’intention de faire un pavé sur les 150 premières pages (environ), que j’ai trouvées incroyablement longues. En effet, dans cette partie, l’autrice ne fait pas dans la demi-mesure : au contraire, elle nous balance une multitude d’informations sur les personnages, leur rôle, les rituels, les systèmes de magie, les fantômes, les lieux, les sociétés secrètes.. Il y a également des flashbacks, une alternance passé/présent ainsi que différents points de vue. Bref, on a beaucoup de choses à assimiler si on veut comprendre et suivre l’histoire, et j’ai trouvé ce début plutôt exigeant. J’ai même songé à mettre ma lecture de côté parce que je galérais comme jamais (en plus je lisais avant de dormir, donc mon cerveau était déjà en mode off). Pourtant, une fois que j’ai réussi à trier ces données, tout est devenu plus clair. En un claquement de doigts, le rythme a changé..

.. Et je me suis pris une sacré claque ! Pour le début il faut s’accrocher mais une fois que l’action est bien mise en place, impossible de lâcher le bouquin. Ajoutez à ça la richesse de l’univers, les évènements (pas forcément bons) qui s’enchaînent, l’ambiance qui devient de plus en plus sombre, les protagonistes qui finissent par nous plaire tant ils sont intéressants et authentiques et boum, ça donne une lecture explosive, marquante, palpitante.

Galaxy (voire Alex) Stern est incroyable. Mais plus que tout, elle est humaine. Elle a ses forces, ses faiblesses, et certaines personnes ont beau la considérer comme quelqu’un d’antipathique, je l’ai trouvée géniale, tout simplement. Elle est sarcastique, violente, torturée, possède un humour tranchant, et bon sang c’que je l’ai adorée. Darlington n’est pas en reste et il m’a intriguée du début à la fin, malgré ses quelques apparitions. J’ai aimé ses manières, son côté gentleman, son intelligence, son charme, ses pensées, ainsi que les chapitres qui lui étaient dédiés. J’ai hâte de le retrouver dans un deuxième tome !

Je préfère prévenir tout de suite : ce livre n’est pas pour tout le monde. Il y a mille et une choses qui pourraient heurter la sensibilité de certains, et la ME a mis un avertissement de deux lignes en début d’ouvrage. Entre la violence, le sexe, la violence sexuelle, le langage grossier et les descriptions explicites de blessures, on est servis. Malgré cela, je pense que cette œuvre saura trouver son public.

Conclusion, ce livre est un (presque) coup de cœur. Allez, maintenant, j’ai besoin de la suite — mais il paraît qu’elle n’est même pas encore sortie en VO, alors, comment je vais faire pour tenir le coup ?

Œuvre écrite par : Leigh Bardugo.

Nombre de pages : 544 | Éditeur : De Saxus | Date de sortie : xx | Prix : 19,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Reply Steven 20 avril 2021 at 21 h 00 min

    Avec ce roman, beaucoup trop encensé je trouve, ce n’est vraiment pas passé avec moi. Seul la noirceur de l’univers m’a plu mais a été noyée par beaucoup trop de longueurs et d’inaction !

    • Reply Jessica 23 avril 2021 at 16 h 20 min

      Oui, je comprends ton point de vue. C’est dommage. 🙁

    Laisser un commentaire