Lectures

Wilder girls

21 février 2020

« Ce que je cherchais, ce que je voulais. Tout ça n’a plus d’importance. On est ici pour le restant de nos jours et le restant de nos jours, c’est maintenant. » Extrait du livre, page 295.

RÉSUMÉ | Voilà bientôt dix-huit mois qu’un mal inconnu, la Tox, a frappé l’île Raxter. Dix-huit mois que le pensionnat pour jeunes filles qui en occupe la pointe a été mis sous quarantaine. D’abord, la Tox a tué les enseignantes, une à une, puis elle a infecté les élèves, dont les survivantes portent désormais ses monstrueuses stigmates dans leur chair. Coupées du reste du monde, cernées par des bêtes mutantes qui rôdent dans les bois alentour et livrées à elles-mêmes, celles qui restent n’osent plus sortir de l’enceinte de l’école. Jour après jour, elles attendent le vaccin que le gouvernement leur a promis. Hetty et ses deux meilleures amies, Byatt et Reese, se serrent les coudes malgré les privations, bien déterminées à lutter ensemble jusqu’au bout..

MON AVIS | J’ai tellement attendu la sortie de ce livre, vous ne pouvez même pas imaginer. Dès que la collection R a annoncé qu’il y aurait une parution en VF dans les semaines à venir, j’ai patienté au point de compter les jours. Le résumé promettait une œuvre tout simplement géniale et j’ai trouvé que le travail fait sur la couverture était incroyable. Comment ne pas craquer et foncer jusqu’à la librairie la plus proche le jour de la publication dans ces conditions ? Je vous le demande ! En ce qui me concerne, je n’ai pas pu résister bien longtemps et dès le lendemain (impossible de m’y rendre le 13 février), l’objet était entre mes mains (cadeau de Saint-Valentin de moi à moi). Quelques heures après, il avait quitté ma pile à lire et était terminé.

Dans cette histoire nous suivons principalement trois personnes dont la vie a récemment pris un tournant dramatique. Hetty Chapin, Byatt Winsor et Reese Harker sont des adolescentes qui étudient dans le pensionnat pour jeunes filles situé sur l’île Raxter, dans l’État du Maine. Pendant un moment, tout était normal et elles suivaient des cours ordinaires comme tout le monde. Seulement, il y a presque dix-huit mois, la Tox est arrivée et la mort avec. Ce mal inconnu, venu d’on ne sait où, s’est mis a frapper les enseignantes jusqu’à les décimer une à une. Puis, il a pris possession des élèves et celles qui ont miraculeusement survécu ont commencé à muter et à se transformer de manière tout à fait horrible, exactement comme les animaux sauvages (devenus des prédateurs) qui peuplent l’archipel et qui les entourent. Tout ce que l’on sait avec certitude, c’est que les symptômes varient d’un individu à l’autre. Pour éviter une propagation, pour les protéger et — surtout — pour garder le contrôle, leur institut a été mis en quarantaine. Depuis, toutes luttent et se battent chaque jour qui passe dans l’espoir que la Marine et le gouvernement leur apportent le remède qu’ils leur ont promis. Mais le temps suit son cours, rien ne change et les filles sont toujours livrées à elles-mêmes. La nourriture manque, les médicaments aussi, les crises et les malformations s’enchaînent, elles sont de plus en plus affaiblies et certaines en viennent à se poser des questions. Hetty, Byatt et Reese font ce qu’elles peuvent pour sauver leur peau : elles restent soudées, peu importent les obstacles et les mauvaises nouvelles. Pourtant, cette fragile stabilité volera en éclats quand un membre du trio disparaîtra subitement.. et sans laisser de traces.

Ce livre, bon sang. Le moins que je puisse dire, c’est que le contenant de l’ouvrage est à la hauteur de la couverture. Dès les premières lignes on plonge tête baissée dans un univers sombre, terrifiant, sanglant et glauque, et même quand on arrive à la fin, impossible d’en sortir indemne. Je trouve que pour un premier livre, Rory Power y est allée plutôt fort. Son style d’écriture est tellement envoûtant, sa plume tellement addictive, son intrigue tellement bien amenée, son concept tellement saisissant.. concrètement, il y avait beaucoup de potentiel et j’ai adoré découvrir cette œuvre. En ce qui concerne les personnages, néanmoins, j’ai quelques reproches à faire. D’un côté, j’ai trouvé les protagonistes principales très intéressantes. Fortes, courageuses, loyales, déterminées, elles m’ont impressionnée à de nombreuses reprises et j’ai pris plaisir à les suivre. Malheureusement, elles n’étaient — à mon humble sens — pas assez développées. On ne sait pas grand-chose à leur sujet et le mystère reste entier jusqu’aux dernières pages. Je me suis attachée à elles mais il m’a manqué un petit quelque chose pour ressentir l’étincelle. La relation F/F était toute douce (je m’attendais à en trouver une ici), cependant, c’était limité. Le rythme, lui, était tantôt lent, tantôt rapide. Certaines révélations sont prévisibles, alors que certaines de nos interrogations restent sans réponses. Grosso modo, dans ce livre, il y a du bon et du moins bon. Mais dans l’ensemble, c’était top.

Au vu des premiers avis VF sur lesquels je suis tombée, je m’attendais à ce que wilder girls ait un côté horreur. Dommage, je ne l’ai pas ressenti. Le livre n’a absolument rien d’effrayant et tout passe par l’ambiance et les détails. Par exemple, il y a quelques scènes que je qualifierais « d’écœurantes », mais ça s’arrête là. Le pire reste par contre la fin. J’ai vu que, pour certains, il s’agissait d’une fin ouverte. Là est ma frustration : pour moi, ce n’est pas ça du tout. Pour moi, il manque des chapitres entiers, voire un épilogue (ou carrément un tome 2).

Je râle pas mal mais croyez-moi, j’ai adoré suivre Hetty et ses amies dans cette descente aux enfers. Bon, ce livre est bien trop particulier pour être facilement recommandé, néanmoins, je le fais quand même : lisez-le, il vaut le coup !

Œuvre écrite par : Rory Power.

Nombre de pages : 450 | Éditeur : Robert Laffont, collection R | Ma note : 4/5.

Date de sortie : 13 février 2020 | Prix : 17,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Reply Audrey 21 février 2020 at 18 h 42 min

    Coucou
    J’ai envie de le lire moi aussi depuis que la collection R en a parlé avant sa sortie ! Du coup, il fallait forcément que je lise ton avis !
    J’ai hâte de le lire maintenant même si il y a quelques petites choses qui ne t’ont pas convaincue à 100%
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    • Reply Jessica 22 février 2020 at 17 h 02 min

      Hello !
      Mais.. ton commentaire est trop gentil, merci beaucoup, ça me fait plaisir !
      J’espère que, si tu te le procures, le livre de Rory Power te plaira autant qu’à moi, voire même plus.
      Passe une bonne journée. 🙂

    Laisser un commentaire