Lectures

Thorngrove

9 octobre 2019

« Il me veut du mal. Il nous veut du mal. À moi. À Maddie. Je ne sais pas ce qu’il attend de nous, mais c’est mauvais. Très mauvais. Comme la sorcière des contes de fées. Comme le diable de la Bible. Non, il est pire, je crois. » Extrait du livre, page 153.

RÉSUMÉ | Thorngrove. Sa forêt d’épines. Son manoir abandonné. Sa légende noire. Ses jumelles maudites. Lorsque Madeline débarque dans une petite ville du Wisconsin et s’intéresse d’un peu trop près à Thorngrove, un vieux domaine isolé, elle déclenche une série d’événements de plus en plus inquiétants. Et lorsque sa sœur est touchée, son comportement devenant de plus en plus étrange, Madeline se demande quelles forces obscures elle a bien pu réveiller..

MON AVIS | Dans cette histoire nous suivons plusieurs personnes, mais le protagoniste principal répond au nom de Madeline Rodman. Cette jeune adolescente vient de quitter sa bourgade, Madison, ainsi que ses amis et son quotidien tranquille qu’elle aimait tant pour un coin perdu qui se situe au nord de Wisconsin. Son père a lâchement trompé sa mère avec sa secrétaire – cliché – et après leur séparation, il a été décidé que les filles déménageraient à Oakgrove, une ville forestière de moins de neuf mille habitants, pour vivre avec de la famille éloignée. Si l’aînée éprouve désormais une immense colère vis-à-vis de son paternel, la cadette, elle, est plus fragile, plus sensible : il lui manque. Quant à la figure maternelle, brisée, elle préfère ne pas en parler. Qu’importe, une nouvelle vie loin de lui les attend, toutes les trois. Et elle commence au lycée, où les enfants vont étudier et où Molly, la mère, va travailler. Madeline, qui va arriver en cours d’année de terminale, va se voir obligée de former un binôme avec Blaine Lewis, un jeune garçon bien étrange, pour réaliser un projet de classe. Le but ? Parler de l’histoire de la ville. Rapidement, leur sujet va pencher vers Thorngrove, un manoir mystérieux qui renferme bien des secrets et autour duquel tournent de sombres légendes urbaines. À partir du moment où l’héroïne s’intéressera d’un peu trop près à ce lieu et à son histoire, sa vie va prendre un tournant dramatique et rien ne sera jamais plus comme avant.

Parlons maintenant des personnages et de ce que j’ai pensé d’eux. Bien évidemment, pour commencer, nous avons Madeline. Rebelle, colérique, capricieuse, égoïste, énervante, méchante, c’est une héroïne pas comme les autres qui cumule plusieurs défauts et qui arrive aisément à se faire détester. Sa façon d’être mériterait vraiment un « léger » changement. Des leçons de politesse et de bonne conduite ne devraient pas non plus lui faire de mal. Je comprends qu’elle puisse haïr son père, seulement, en vouloir à la Terre entière ne changera rien à la situation. Avec moi, en tout cas, ça ne l’a pas fait. Malgré cela, j’ai bien aimé la suivre et voir son évolution au fil des pages. Meadow, quant à elle, est l’exact opposé de sa sœur : attendrissante, mignonne comme tout, gentille comme pas permis, sage comme une image, bien élevée.. elle possède bien des qualités. Cependant, cette petite fille n’est pas comme les autres. Disons qu’elle a des particularités bien spécifiques qui font d’elle ce qu’elle est. Certains diront qu’elle est handicapée, quand pour d’autres elle sera simplement bizarre – je n’en dis pas plus, à vous de vous pencher sur ce livre et de découvrir le pourquoi du comment – ! Nous suivons également un jeune homme, Blaine Lewis, qui traîne une drôle de réputation derrière lui au lycée. Je l’ai trouvé juste, sincère, charmant, et je ne comprends pas pourquoi les gens l’évitent. Tout ce qu’il mérite, c’est un câlin. Nous avons aussi Clémence et Ophélie, les sœurs André qui sont à l’origine de tout. De courts chapitres leur sont consacrés, et c’était très intéressant.

Ce roman n’est pas un coup de cœur mais nous y sommes presque. La plume de l’autrice était envoûtante, le texte était fluide, les pages défilaient sans que je ne m’en aperçoive réellement, l’intrigue était géniale, l’ambiance tantôt oppressante tantôt mélancolique était incroyable, et la plupart des personnages étaient fantastiques. Plus on s’approchait de la fin, plus le lecteur ressentait une forte tension. En plus de cela, le travail éditorial n’a pas été négligé. Non seulement la première de couverture est à tomber, mais l’intérieur du bouquin a ses propres détails. De belles illustrations détaillant des ronces étaient immiscées par-ci par-là et plus le récit devenait angoissant, plus elles prenaient de place. Malheureusement, un point m’a dérangée : la fin, que j’ai trouvée bâclée. Il m’aurait fallu un ou deux chapitres de plus, sur le « après ». Là, j’ai eu une sensation de manque, et c’est regrettable.

À celles et ceux qui cherchent une lecture parfaite pour halloween qui approche à grands pas. À celles et ceux qui aiment les atmosphères lourdes, pesantes, qui cachent quelque chose. À celles et ceux qui veulent ressentir des frissons et découvrir une histoire passionnante. Ne cherchez plus, Thorngrove est fait pour vous. En plus ça tombe bien, sa sortie est prévue pour demain ! Merci aux éditions Lynks pour cet envoi, et pour la confiance qu’ils m’ont accordée.

Nombre de pages : 272 | Éditeur : Lynks| Ma note : 4,25/5.

Date de sortie : 10.10.2019 | Prix : 14,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

________________________________________

Une divertissement sur Inspilia – mercredi 09 octobre 2019.

vous aimerez peut-être

4 Commentaires

  • Reply Ana 9 octobre 2019 at 16 h 18 min

    Je ne connaissais pas du tout ce livre mais ta chronique m’a donné envie de le découvrir !

    • Reply Jessica 9 octobre 2019 at 18 h 23 min

      Ahhh, mais c’est super, je suis contente !

  • Reply La Crapelette 9 octobre 2019 at 18 h 01 min

    Comment passer à côté après une chronique pareille ?
    Il y a plus qu’à !

    • Reply Jessica 9 octobre 2019 at 18 h 25 min

      Mais.. merci beaucoup ! Ça me fait plaisir, de savoir que mon avis a éveillé ton intérêt. 🙂

    Laisser un commentaire