Lectures

Sublimes créatures, tome 3 | 18 lunes

3 août 2019

« Elle s’est appuyée contre moi. Nos doigts se sont entremêlés, et une décharge électrique m’a secoué. Ça en valait la peine, même si ma peau allait brûler d’ici quelques minutes. Je voulais garder le souvenir de ce contact, pas la décharge, mais la caresse avant elle. La main de Lena dans la mienne. » Extrait du livre, page 248.

RÉSUMÉ | Je pensais que rien ne me surprendrait plus. Jamais. Que Lena et moi avions connu le pire, survécu à l’impossible. Mais ces derniers temps, notre bonne vieille bourgade de Gatlin est en proie à une série de fléaux dignes de l’Apocalypse. Il y a aussi ces cauchemars et ces visions étranges qui ne cessent de me hanter. Et toutes ces choses que j’oublie, ces moments où je ne me reconnais plus moi-même. La malédiction de la lune, les Enchanteurs des Ténèbres, la Garde Suprême : quelle est ma place, à moi, dans tout cela ?

MON AVIS | L’Appel de Lena pour sa dix-septième lune ne s’est pas déroulé comme prévu et l’Ordre s’en est retrouvé bouleversé. Ce qui n’est pas sans conséquences puisque le monde des Enchanteurs et celui des Mortels sont en train d’en pâtir. Graves changements climatiques, catastrophes, pouvoirs magiques incontrôlables, beaucoup de dégâts ont lieu un peu partout et si personne ne trouve de solution, ils vont s’aggraver jusqu’à causer la fin de tout. Le chaos règne à Gatlin, il faut agir vite et sans plus tarder. Notre bande préférée va alors se lancer dans une nouvelle quête dont le but est de trouver comment rétablir les choses.

C’est indéniable, le roman commence par d’affreuses (et presque interminables) longueurs. L’action met du temps avant de bien se mettre en place mais une fois les premières péripéties lancées, on ne s’arrête plus. Les autrices ont décidé d’y aller franco au bout d’un moment et croyez-moi, à partir de là, l’ennui n’est pas possible. Aussi, avoir un point de vue masculin est vraiment plaisant, puisque ça change de ce que j’ai l’habitude de voir dans des récits de ce genre. Le narrateur est un jeune homme, et c’est merveilleusement bien amené, exploité. J’ai beaucoup aimé l’ambiance sombre qui se dégage du livre ainsi que le principe d’écriture à quatre mains. Le travail fourni est riche, et ça se ressent. Par contre, ce que j’ai préféré, ce sont les personnages divers et variés. Ethan et Lena, les représentants du couple phare de la saga, ont encore une fois su me toucher grâce au lien puissant qui les unit depuis le commencement ; Link, devenu un Incube, profite de son nouvel état au lycée pour faire du charme à qui le veut ; Ridley, qui a perdu ses pouvoirs de Sirène, se retrouve simple Mortelle et prend le mauvais chemin tant elle déteste ce qui lui arrive ; Amma, la voyante qui déborde d’amour pour le héros et qui dévoile ici une part plus mystérieuse d’elle-même, surprend à cause de certains agissements ; Macon Ravenwood qui, comme d’habitude, déborde de charisme et de puissance, s’impose ; Olivia, que je trouve attachante, intelligente, et adorable au possible, fait fondre mon petit cœur dès qu’elle apparaît ; les Sœurs, qui ne cesseront jamais de m’étonner, me font rire de par leur façon d’être et leur langage original ; Marian, qui essaie de protéger et d’aider ses proches, m’a émue tant elle est forte ; Sarafine, la mère du protagoniste féminin principal, qui nous montre ici à quel moment de sa vie elle a sombré dans les Ténèbres ; Abraham, froid et démoniaque, qui ne recule devant rien pour obtenir ce qu’il veut ; et John, qui.. eh bien, je vous laisse découvrir la suite.

Comme pour seize lunes et dix-sept lunes, nous sommes face à un pavé qui se compose d’environ 600 pages. Ça peut faire un peu peur au début, surtout quand on voit l’intrigue traîner un peu, mais une fois dedans, les chapitres défilent sans que l’on ne se rende compte de rien. 18 lunes est une très bonne surprise dont la fin, bien que prévisible depuis la première partie du roman, est juste horrible. Cet avant-dernier tome se termine en apothéose et je suis persuadée que 19 lunes, qui m’attend bien sagement dans ma pal, n’y restera pas longtemps.

Nombre de pages : 576 | Éditeur : Le livre de poche jeunesse | Ma note : 3,75/5.

Date de sortie : 03.06.2015 | Prix : 8.90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire