Lectures

Rule, tome 1

28 août 2020

« Avec toi, c’est forcément tout noir ou tout blanc. Eux ou moi, avec ou contre. Mais il existe des millions de nuances de gris, surtout quand on a affaire à un roi. » Extrait du livre, page 88.

RÉSUMÉ | Zofi, Ren et Akeylah vivent au royaume de Kolonya. Elles ne se connaissent pas et n’ont rien en commun. Lorsque le roi les convoque, elles s’attendent au pire. Chacune d’entre elles cache un lourd secret qui pourrait porter atteinte à leur vie. Quand le souverain leur révèle qu’elles sont ses héritières, le combat est lancé et chacune est bien décidée à prouver qu’elle mérite de régner. Mais quelqu’un à Kolonya connaît leurs secrets et ne reculera devant rien pour les manipuler et les empêcher de conquérir le trône.

MON AVIS | Rule raconte l’histoire de trois jeunes femmes qui ne se connaissent pas et dont les destins vont finir par se croiser et s’entremêler. Un jour, le souverain de leur royaume les convoque au palais pour leur révéler un fait plus que surprenant. Maintenant que son fils unique — Nicolen, le prince d’argent — est décédé et qu’il sent sa propre fin arriver parce qu’un mal inconnu le ronge, il veut se libérer de ce qu’il cache à tous depuis des années et avouer la vérité aux personnes directement concernées. Le peuple ne le sait pas encore mais en réalité, elles sont ses filles (illégitimes) et l’une d’elles va devoir lui succéder pour gouverner Kolonya. À partir de cet instant, elles laisseront derrière elles leurs vies passées, seront formées par les meilleurs et apprendront à régner. Seulement, très vite, elles recevront des menaces d’un maître chanteur qui semble bien les connaître et qui, surtout, sait quels actes terribles elles ont commis. Si elles ne veulent pas voir leurs plus noirs secrets dévoilés au grand jour et si elles ne veulent pas que leur place sur le trône soit remise en cause, elles vont devoir s’en aller et abandonner leur place..

Cela fait un moment déjà que j’entends parler de ce premier tome sur les réseaux sociaux — notamment bookstagram — et après avoir vu une bonne vingtaine de commentaires positifs, j’ai décidé de sauter le pas. J’ai eu la chance de le recevoir en avance (et de le recevoir tout court) mais j’ai toujours préféré lire mes services presse dans l’ordre de réception. Donc je ne me suis pas jeté dessus immédiatement, même si j’en avais très très très envie, puisque d’autres attendaient bien sagement que je les enlève de ma pile à lire. Bref, le temps passe et fin août, le jour de sa sortie, je l’ai commencé. Je vous donne mon verdict sans plus attendre.

Première chose que je tiens à dire : le visuel est à tomber. Je fais partie de ces personnes qui peuvent craquer juste sur un détail comme celui-là alors, quand j’ai vu la couverture pour la première fois, j’ai eu ce qui s’appelle un vrai coup de cœur. Imaginez ma tête le jour où cette beauté a atterri dans ma boîte aux lettres ! Sans mentir, je pense que Rule fait partie des plus beaux ouvrages de ma bibliothèque. Sinon, en ce qui concerne l’histoire, je l’ai trouvée sensationnelle. On découvre un univers de fantasy / young adult bien construit, immersif et passionnant. Je regrette juste le manque de détails (sur les arts du sang et les arts vulgaires, entre autres), parce que le concept était génial et aurait mérité un approfondissement plus poussé. Côté intrigue, on peut dire que le lecteur est servi. J’ai adoré tous ces faux-semblants, ces complots à la cour, ces manigances, des mystères, ces tensions, ces surprises — bonnes comme mauvaises —, ces aspects politiques, ces stratégies, ces retournements de situations, ces révélations.. Tout cela, bien sûr, saupoudré par une touche de magie plutôt originale. Ellen Goodlett, finalement, a une si belle plume que j’ai été transportée dès le premier chapitre. On a un bon rythme, malgré quelques longueurs, et j’ai pris plaisir à voir le trio évoluer, envers et contre tous. Mon seul regret concerne la fin, puisque rien n’est vraiment résolu et qu’on se retrouve avec plus de questions que de réponses. J’ai l’impression que l’autrice a tout réservé pour le deuxième opus, ce qui est vraiment dommage.. et frustrant, parce que passer près de 500 pages à s’interroger, c’est bof.

Parlons maintenant des protagonistes féminines principales. En premier lieu nous avons Zofi, une véritable guerrière aux incroyables capacités magiques qui passe son temps à se déplacer avec son clan, les Voyageurs, qu’elle considère comme sa famille et qui sont sans cesse méprisés. Vient ensuite Akeylah dam-Senzin, qui se fait battre par son père et est détestée par ses frères et sœurs parce que leur mère est décédée alors qu’elle la mettait au monde. Enfin, nous avons D’Martina Florencia — autrement appelée « Ren » —, qui travaille comme demoiselle de compagnie au palais et qui sait à peu près tout ce qui s’y passe. Aussi, elle aspire à une position plus élevée. Voilà. Clairement, toutes les trois m’ont impressionnée. Elles sont pleines de ressources, pleines d’esprit, combatives, déterminées et rusées. Elles ont des caractères bien trempés, chacune a ses propres forces et faiblesses, et surtout, elles ont des choses à dissimuler (qui pourraient les mener à leur perte). Ce sont des princesses imparfaites. Quant aux personnages secondaires comme Rozalind, Yasmin, Andros, Vidal, Danton, Elex, Audrina et tous les autres, je les ai trouvés intéressants et j’espère en apprendre plus à leur sujet dans le prochain tome.. même si certains, dont je tairai les noms, ne m’inspirent pas confiance.

Conclusion : un excellent premier tome, une chouette histoire, de sympathiques personnages, un bon concept, bref, pas mal de points positifs. Néanmoins, quelques petites choses m’ont dérangée et m’ont laissée sur ma faim. Notamment le dernier chapitre, qui m’a laissée dubitative, parce que je m’attendais à une suite.. Dans tous les cas, si vous êtes amateurs de fantasy, je recommande ! Merci Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée.

Œuvre écrite par : Ellen Goodlett.

Nombre de pages : 512 | Éditeur : Bayard | Ma note : 4,25/5.

Date de sortie : 26 août 2020 | Prix : 17,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire