Blogging

Quand « blogueuse » rime avec « malchanceuse »

2 novembre 2016

hc-styled-stock-white-gold-6

Pour quelques personnes, l’univers de la blogosphère est un monde tout beau tout rose tout chouette et tout parfait. Rassurez-vous, il s’agit-là d’une évidence que je ne compte pas remettre en question aujourd’hui puisque mon idée de base n’est pas de faire un débat et de sortir les fourches. Mais je vais quand même laisser un petit message pour lequel les plus novices d’entre vous vont devoir prêter attention ne serait-ce qu’une minuscule fraction de seconde : il faut savoir que la magie n’opère pas à chaque fois. Voilà, c’est dit. Bon allez, je reprends. Ce premier mercredi de novembre, j’ai envie de vous proposer un billet un chouïa différent de d’habitude puisque nous allons parler blogging et plus précisément des moments de fail pendant le blogging. What ? Je m’explique. Dans certains cas que je vais m’empresser de citer plus bas dans cet article et que je vais développer un peu, le mot « blogueuse » rime avec un deuxième beaucoup moins joyeux (quoique, tout dépend du contexte et de la situation exacte). J’ai nommé, « malchanceuse ». Pourquoi est-ce que je dis ça ? Excellente question. Si vous êtes curieux et que vous voulez savoir de quoi je parle exactement (désolée mais pour l’instant ce que je raconte est un peu beaucoup brouillon), sachez que je vous invite à poursuivre votre lecture.

– Pour commencer, il y a ce moment où tu bloques sur un titre. Imagine le topo. Tu tapotes frénétiquement sur le clavier de ton ordinateur pour rédiger les derniers mots de ton nouveau billet, tu écris le fameux point qui vient marquer la touche finale à ton petit travail, tu souris, tu es de bonne humeur, tu relis, tout est nickel, et là, c’est le drame. Tu n’as pas de titre. Pire que ça, tu n’as pas de titre et pas d’idée de titre. Tu réfléchis, tu te creuses les méninges, tu te grilles quelques neurones par-ci par-là à force de trop utiliser ton cerveau dans le vide, et quinze longues minutes se sont déjà écoulées.

Il y a ce moment où tu bloques sur un sujet. Là on va faire un tout petit peu l’inverse. Tu as le titre bien en tête, tu sais exactement de quoi tu veux parler, quel va être l’élément central de ton texte, mais.. mais c’est tout, quoi. Soit tu as une tonne de phrases qui fusent dans ta tête et tu ne sais pas vraiment comment faire le tri pour les mettre sur papier et en faire un bon article, soit c’est le vide intersidéral et sorry but not sorry mais tu es clairement mal. (D’accord je compatis.)

Il y a ce moment où tu ne peux pas faire de photos. En règle générale, dans cette étape-là qui est quand même assez cruciale et importante, ce n’est pas forcément de ta faute. J’accuse plutôt, et j’accuse tout court, miss météo ! Actuellement, nous sommes en automne et on a eu droit à un changement d’heure récemment. Résultat, il fait nuit encore plus tôt. Comment faire de jolies photos éclairées si on part bosser à 08h du matin et que l’on rentre le soir vers 19h ? Hein ? Sachant que maintenant à 17h c’est foutu. J’exige réparation. Moi présidente, je fais en sorte que le soleil ne se couche pas avant nous. Non mais oh, espèce de flemmard.

Il y a ce moment où tu ne peux pas faire de photos, bis. Eh ouais, parce qu’il ne faut pas toujours dire que les autres autour sont responsables de nos propres malheurs. Tu te souviens de cette fois où, motivé(e) comme jamais, tu as préparé ton super appareil, ta batterie entièrement chargée, ton sac, et ta bouteille d’eau, pour aller dans un endroit tranquille avec l’objectif de mitrailler le paysage ? Tu te souviens aussi avoir oublié la carte mémoire dans ta chambre ? Je n’ai rien de plus à ajouter.

Il y a ce moment où ton blog s’amuse à te jouer des tours. Alors comme ça tu as planifié la mise en ligne d’un article pour demain très tôt dans la matinée ? Chouette, mais tu verras bien assez vite qu’il ne s’est jamais publié. Parfois, ce n’est pas toi qui décide. C’est la vie, mais rassure-toi, peut-être que la prochaine fois tu te feras respecter par ton blog. Ou pas.

Il y a ce moment où ton idée d’article se retrouve en sélection hellocoton mais que ce n’est pas de toi. Il ne t’est jamais arrivé d’avoir une étincelle de génie, une illumination ou un éclair magnifique qui te traverse l’esprit ? N’as-tu jamais eu une idée brillante de billet qui t’a obligée à réfléchir pendant des heures voire des jours ? Et surtout, n’as-tu jamais eu le cœur brisé en mille morceaux en voyant qu’un(e) parfait(e) inconnu(e) s’était vu(e) avoir la même pensée que toi ? Je te prête mon épaule pour pleurer, si tu veux. De rien.

Et sinon, quelles sont les petites ou grosses poisses qui caractérisent votre vie de blogueur / blogueuse ? Dites-moi tout.

À bientôt. ♡

vous aimerez peut-être

26 Commentaires

  • Reply julinutile 2 novembre 2016 at 6 h 35 min

    Ton article ma bien fait sourire =)
    bisous

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 16 min

      Tant mieux alors ! Bisous. 🙂

  • Reply Audrey 2 novembre 2016 at 9 h 04 min

    Un article amusant, et d’ailleurs je suis d’accord avec toi sur beaucoup de points : les photos à cause du soleil qui part se coucher, le titre qui ne veut pas s’écrire ou l’article qui n’arrive pas à s’écrire alors que tu a tout plein d’idées… Par contre, le coup de la carte mémoire, cela ne m’est jamais arrivé, je la remet toujours dans l’appareil après avoir vidé mes photos sur mon ordinateur 😉
    Il y a plein d’autre petit malheur aussi quand on blogue : l’article qu’on met 20 ans à écrire et au final on a aucun retour, le produit que l’on voulait absolument prendre en photo mais on a oublié et maintenant il est vide, le design refait 1000 fois parce qu’on arrive pas à bien mettre une image…

    Audrey – Jolie Douceur

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 19 min

      Merci ! Et tu as bien de la chance que ce problème de carte mémoire ne te soit jamais arrivé. Je te raconte pas la tête que j’avais en voyant le « no card » s’afficher sur mon appareil au moment où j’en avais forcément besoin..
      Je suis entièrement d’accord avec toi. 😉

  • Reply Tendance Curieuse 2 novembre 2016 at 10 h 47 min

    Très rigolo ton article je m’y retrouve surtout dans les photos quand le soleil se couche avant nous ! Voilà pourquoi je n’aime pas l’hiver ^^

    Bisous

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 22 min

      Merci ! Heureusement que l’hiver a quelques avantages. (#teamnoël par exemple..) Bisous. 🙂

  • Reply Abby 2 novembre 2016 at 11 h 01 min

    Merci pour ton article, je me sens moins seule!
    A bientôt

    Abby

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 23 min

      Merci pour ton commentaire ! À bientôt. 🙂

  • Reply Clairement Discrète 2 novembre 2016 at 12 h 50 min

    Merci pour l’article ! En tant que bébé blogueuse, je prends note ! 😉

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 25 min

      Fais donc, jeune padawan ! 😀

  • Reply YOKHEVED 2 novembre 2016 at 16 h 58 min

    C’est fou, à chaque fois que je cherche des articles cools à lire sur Hellocoton, et bah je tombe nécessairement sur un des tiens ! Fin bref. C’est sûrement le prix à payer hélas, avoir une passion qui n’a parfois pas la possibilité d’être perfectionnée comme on le souhaiterait au vu des aléas du quotidien et des routines.

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 28 min

      Oh que c’est gentil comme petit mot, merci beaucoup !
      Oui, malheureusement, mais on fait avec et toujours avec le sourire. Sauf bien sûr au milieu de l’hiver où il fait tout le temps gris..

  • Reply avintagegirltoday 2 novembre 2016 at 19 h 40 min

    Merci pour cet article qui m’a bien fait rire. Le soleil qui se couche plus tôt, c’est vrai que ce n’est pas pratique. ^^Le coup de la carte mémoire ça m’est arrivé. Heureusement, j’avais une ancienne carte mémoire avec moi. Tu n’imagines même pas combien j’ai jubilé. 🙂 Excellente soirée.

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 29 min

      Quelle chance, je suis jalouse.. 🙁 Bonne soirée à toi aussi !

  • Reply Lu Qui Lit 2 novembre 2016 at 20 h 32 min

    J’avoue, je me suis reconnue dans quelques-unes de ces galères de blogueuses 😉
    Bisous.

    • Reply Jessica 4 novembre 2016 at 19 h 29 min

      Dans ce cas, on se comprend un peu.. Bisous. 🙂

  • Reply Sandra 4 novembre 2016 at 22 h 29 min

    Alors en ce qui me concerne qu’il fasse beau, qu’il pleuve ou qu’il fasse nuit je suis une quiche niveau photo ! Merci pour cet article qui m’a fait bien rire !

    • Reply Jessica 21 novembre 2016 at 16 h 35 min

      Ne t’en fais pas, je suis comme toi. Je n’ai même pas le courage de lire le mode d’emploi complet de mon appareil, alors que je l’ai depuis mes années lycée.. Entre nous, tu es peut-être une quiche, mais moi je dois être la reine !
      Contente que cet article t’ait plu. 😉

  • Reply tania 6 novembre 2016 at 20 h 46 min

    je me trompe de jour de publication
    je n ai pas changé l heure arrivant en heure d’été

    du coup je ne comprenais pas pkoi article pas publié
    je n ai pas mise de photo en une du coup pas d image sur hellocoton
    j ai fais 1 faute d ortographe sur le titre je m en suis aperçu après publication
    je ne suis jamais satisfaite de mes titres
    j en pleins comme ça
    j ai écrit il y a quelques temps un article sur les 1ères fois du blog

    • Reply Jessica 21 novembre 2016 at 16 h 37 min

      Je file voir ton article, dans ce cas ! Et merci pour ton commentaire, je compatis (surtout en ce qui concerne les titres). 🙂

  • Reply Julie lit au lit 8 novembre 2016 at 3 h 40 min

    Je comprends tellement! Je n’ai pas vécu la carte-mémoire oubliée, mais j’ai déjà manqué d’espace dans mon téléphone. Peu importe combien de photos j’effaçais, ça ne voulait plus prendre de photo!

    • Reply Jessica 21 novembre 2016 at 16 h 38 min

      Ce doit être tellement horrible et énervant comme situation !

  • Reply Tea & Poppies 15 novembre 2016 at 9 h 37 min

    Ahah c’est tellement vrai ce que tu écris ^^

    • Reply Jessica 21 novembre 2016 at 16 h 38 min

      Héhé, merci !

  • Reply Katy 18 novembre 2016 at 7 h 39 min

    Excellent ton article …. sourire du matin 🙂
    Pourquoi pas faire des photos en « intérieur » ? le hall chez toi (ou chez quelqu’un d’autre) … la gare … un magasin … l’entrée d’un musée
    Bonne journée

    • Reply Jessica 21 novembre 2016 at 16 h 40 min

      Dans mon appartement, les photos rendent mal à cause de la luminosité qui est assez faible, même en début d’après-midi. C’est assez démoralisant. 🙁
      Bonne journée également !

    Laisser un commentaire