Culture Lectures

Phobos #1 : il est trop tard pour regretter

19 décembre 2017

« L’avenir n’a jamais été aussi radieux pour nous autres fervents défenseurs de l’espace. C’est l’aube d’une nouvelle ère de la grande aventure humaine, le début de la civilisation martienne. Notre rêve est entrain de se réaliser, mes amis, et grâce à Atlas – que dis-je, grâce à vous ! – ce rêve est devenu celui de l’humanité tout entière. » Extrait du livre.

madameratou-phobos-t1-1

RÉSUMÉ | Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour.. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

MON AVIS | Je ne sais jamais à quoi m’attendre quand je me prépare à lire un livre aimé par 99% de la population. Alors, en ce qui concerne phobos I, j’ai hésité à m’y plonger entièrement. Au vu du nombre de critiques positives partagées sur la toile, j’avoue avoir eu un petit peu peur. Peur de tomber de haut et de ne pas apprécier cette nouvelle lecture.. Heureusement, . Les centaines de pages ont défilé à une vitesse folle, je les ai dévorées, je n’ai même pas eu le temps de m’ennuyer, et la fin est arrivée vite. Trop vite.

Dans cette histoire nous suivons Léonor, une jeune française de dix-huit ans. Elle est orpheline, la vie ne lui a jamais fait de cadeaux, et rien ne la retient vraiment sur la planète bleue. C’est pourquoi elle se portera volontaire pour participer à un projet visant à conquérir et peupler la planète rouge. L’idée est simple : douze prétendants (six femmes et six hommes) vont tout quitter et prendre une navette pour Mars. Sous l’œil des caméras qui les suivront en continu et lors d’entretiens de six minutes, ils devront se rencontrer à tour de rôle durant leur voyage afin de former six couples à la fin de ce dernier.

Je suis allée de surprise en surprise, j’ai été retournée, happée par l’histoire pour le moins originale, fascinée par les personnages remplis de diversité, et intriguée par les évènements qui se déroulaient au fur et à mesure (sur Terre et dans la navette). Les descriptions sont très bien écrites, on a une héroïne haute en couleurs, et une aventure complètement folle à suivre grâce à « une télé-réalité de l’espace » ! De plus, il faut savoir que j’ai adoré Léonor. Son caractère, sa façon d’être, sa sensibilité, ses défauts, ses imperfections, ses faiblesses, son intelligence, sa manière de gérer cette vie nouvelle ainsi que les speed-dating.. Cette fille-là est fidèle à elle-même du début à la fin et c’est ce qui fait d’elle mon personnage favori de ce premier tome.

Lecture addictive, coup de cœur, chef d’œuvre littéraire, ce livre est ce que vous voulez qu’il soit. Mais en ce qui me concerne, je n’ai qu’une hâte, acheter la suite et la dévorer en moins de quarante-huit heures, tout comme ce premier opus. Mes attentes étaient grandes, trop sûrement, et je n’ai pas été déçue. Alors, si vous n’avez pas encore dévoré phobos I, qu’attendez-vous ? Foncez, vous ne le regretterez pas !

Nombre de pages : 448 | Éditeur : Robert Laffont, collection R | Ma note : 4,5/5.

Date de sortie : 11.06.2015 | Prix : 17.90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire