Coups de cœur Lectures

Nevernight, tome 2 | les grands jeux

30 juillet 2021

« Tu ne peux pas te permettre d’avoir pitié de ces hommes, Mia. Quand on nage à de telles profondeurs, la compassion ne sert qu’à se noyer. Tu dois faire preuve d’autant d’implacabilité que ceux que tu pourchasses. » Extrait du livre.

RÉSUMÉ | Mia fait maintenant partie des Lames de Notre-Dame du Saint-Meurtre au sein de l’Eglise Rouge. Beaucoup pensent cependant qu’elle n’a pas mérité ce titre. Elle commet des assassinats au nom de l’organisation, mais au fond d’elle-même, son objectif n’a pas changé : se venger des responsables de l’assassinat de sa familia. Et après une confrontation avec un mystérieux ennemi, Mia commence à douter des vraies motivations de l’Eglise..

Lorsqu’elle apprend que le consul Scaeva et le grand cardinal Duomo vont faire une apparition à la fin des célèbres Grands Jeux de Sepulcra, Mia choisit  de défier l’Eglise Rouge et se fait délibérément enlever afin d’être vendue à un collegium de gladiatii et d’avoir enfin une chance d’accomplir sa vengeance.

Sur le sable de l’arène, Mia trouvera de nouveaux alliés, des rivaux amers et d’autres questions concernant son étrange affinité avec les ombres. Alors que des complots se trament au sein du collegium et que les corps s’accumulent, l’enténébrée devra choisir entre l’amour, la vengeance et la découverte d’un secret qui pourrait changer sa destinée.

MON AVIS | Oh. Mon. Dieu. (Fin de la chronique.)

D’accord, je plaisante. Plus sérieusement, ce deuxième tome est au même niveau que le premier. Autrement dit, c’est de la bombe atomique. L’auteur m’a menée en bateau sur près de 800 pages et j’ai aimé ça. Les rebondissements s’enchaînent, les révélations aussi, l’action ainsi que les scènes de combat sont omniprésentes, l’intrigue est palpitante et le rythme est incroyable. Tout comme l'(anti) héroïne, nous n’avons pas une minute de répit.

D’ailleurs, Mia est l’un de mes personnages favoris, tous livres confondus, et je l’aime de tout mon cœur. Elle est courageuse, forte, brillante, rusée, vicieuse, impitoyable et terriblement complexe. Mais il lui arrive aussi d’avoir peur, de douter, de remettre certaines choses en question — et ces moments de vulnérabilité ne la rendent que plus crédible, plus humaine.

Et cette plume, bon sang ! Jay Kristoff a un don pour manier les mots et entraîner ses lecteurs. C’était puissant, immersif, déchirant, et vraiment époustouflant. J’ai tout aimé, du début à la fin. Cette suite a comblé (ou plutôt, dépassé) toutes mes attentes/espérances.

Conclusion : je ne sais pas quoi faire de ma vie maintenant que je suis obligée d’attendre la sortie du troisième et dernier opus. J’ai mille et une choses à dire sur cette œuvre, mais je vais m’arrêter là pour ne pas vous gâcher le plaisir. Juste, lisez cette saga — c’est une pépite comme on en voit rarement.

Merci aux éditions De Saxus pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée.

Œuvre écrite par : Jay Kristoff.

Nombre de pages : 800 | Éditeur : De Saxus | Date de sortie : 17 juin 2021 | Prix : 19,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire