Lectures Mangas

Nagatacho strawberry, tome 1

30 septembre 2020

« Ce qu’il fait, il ne le fait ni par jeu, ni par frivolité. Pour lui, l’amour est véritablement un commerce, et uniquement ça. Rien de plus, rien de moins. Son cœur.. Il ne le donnera jamais à personne. » Extrait du livre.

RÉSUMÉ | Le père de Himé est le Premier ministre du Japon et à cause de cela, les années collège de la jeune fille ont été un véritable enfer. En entrant au lycée, elle décide de garder son identité secrète afin de pouvoir se faire de nouveaux amis et enfin profiter de sa belle jeunesse.

MON AVIS | Himé Ichinosé n’est pas une adolescente de quinze ans comme les autres : en effet, son père est le huitième premier ministre du Japon. Quand la nouvelle a circulé alors qu’elle était encore au collège, son quotidien est devenu extrêmement difficile à gérer et à supporter. Ses camarades de classe la prenaient à partie, certains lui reprochaient son statut, on ne la regardait plus de la même façon et le garçon dont elle était amoureuse lui a brisé le cœur parce que, pour lui, il n’y a rien de pire que les filles de riches. Pour ne plus revivre ça et pour profiter pleinement de ses années lycée, elle a pris une décision : celle de choisir un établissement scolaire tellement éloigné de son domicile que personne ne la connaîtra. Elle doit donc faire quatre heures de trajet par jour — ce qui est une source de fatigue non négligeable — mais peu lui importe. Elle est prête à faire ce sacrifice si ça peut lui apporter une vie normale et des ami(e)s. Malheureusement, après avoir fait des pieds et des mains pour que les enseignants gardent son identité secrète, un garçon prénommé Natsuno Kirihara va découvrir la supercherie. Pire encore, il va aller jusqu’à lui faire du chantage et lui demander de l’argent si elle veut qu’il garde le silence. Va-t-elle céder ? Ou, au contraire, l’histoire va-t-elle se répéter ?

L’héroïne est un personnage attendrissant. Elle a beaucoup souffert par le passé et maintenant, elle est prête à tout pour qu’on l’accepte.. quitte à cacher qui elle est vraiment. Elle ne veut plus que les gens la voient comme « la fille de » mais juste comme « Himé ». Pourtant, pas sûr qu’elle y parvienne. Natsuno, en ce qui le concerne, est assez mystérieux. Un coup on a l’impression qu’il veut l’aider, un coup on dirait qu’il veut lui mettre des bâtons dans les roues. Quant à Yoshiki Takigawa, on devine facilement qu’il cache quelque chose. Ses intentions ne sont pas totalement claires et le lecteur en vient à se méfier. Que veut-il exactement ? Est-il aussi sincère et honnête qu’il veut nous le faire croire ?

En soi, l’histoire n’a rien de spécial et nous sommes face à un shōjo plutôt classique (voire stéréotypé) qui parle d’une mignonne petite adolescente qui veut absolument que ses années au lycée soient extraordinaires et qui finit prise en sandwich dans un triangle amoureux (avec bien sûr les deux plus beaux et populaires garçons). Mais le rendu est sympathique et on se prend vite au jeu. La preuve, j’ai la saga complète en ma possession.

Œuvre écrite par : Mayu Sakai.

Nombre de pages : 192 | Éditeur : Panini | Ma note : 3,75/5.

Date de sortie : 7 octobre 2009 | Prix : 6,95 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire