Bilans Culture

Mes films du mois (#4)

5 juillet 2018

Depuis quelques temps déjà, je ne vois pas le temps passer. Un coup il fait jour et la seconde d’après, paf, la nuit est tombée. Les journées paraissent plus longues mais honnêtement, je ne vois de différence avec la période hivernale. Dingue, n’est-ce pas ? Elles défilent à une vitesse folle et, quand je rentre chez moi le soir entre 23h et minuit, je n’ai même pas le courage de me cuisiner quelque chose. Alors regarder un film en entier, imaginez un peu.. La flemme, effectivement. Je n’en ai donc pas vu tant que ça ce mois-ci, puisque ceux que je vais vous présenter dans les prochaines lignes, je les ai vus il y a trois semaines environ.

madameratou-mes-films-du-mois

Chasseuse de géants | Anders Walter (2018) | ★★★☆☆

Barbara est une adolescente solitaire différente des autres, et en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par les allers-retours entre le bureau du proviseur et la psychologue. Aux sources de l’inquiétude des adultes qui veillent sur elle, il y a son obsession pour les Géants, des créatures fantastiques venues d’un autre monde pour semer le chaos. Armée de son marteau légendaire, Barbara s’embarque dans un combat épique pour les empêcher d’envahir le monde.

Quand j’ai regardé la bande-annonce de ce film, j’ai eu des étoiles plein les yeux. Je m’attendais à voir certaines choses en visionnant l’œuvre, et malheureusement, rien n’est ressorti. On nous vend de l’action, du fantastique, alors qu’il n’y en a pas du tout. Ou peut-être si, disons quelques secondes grand maximum. La déception a été immense. La vérité, c’est que chasseuse de géants est un film sur l’adolescence tourmentée de Barbara, la jeune héroïne. Son côté psychologique est grandement mis en avant, ainsi que le drame qui a touché sa famille. Rien de plus.

Midnight sun | Scott Speer (2018) | ★★★☆☆

Katie est une ado pas comme les autres, elle ne peut sortir que le soir car elle est atteinte d’une maladie qui l’empêche d’être au contact du soleil, le xeroderma pigmentosum. Un soir elle sort dehors, chante comme à son habitude dans les rues de sa ville, lorsque son voisin qu’elle espionne depuis sa plus tendre enfance vient lui parler : c’est Charlie. C’est à ce moment-là qu’une relation naît entre ces deux-là, mais Katie osera-t-elle avouer la vérité à celui qu’elle aime ?

Moi qui suis loin d’aimer tout ce qui est gnan-gnan, romantique ou à l’eau de rose, j’ai préféré me dire « inutile de t’attendre à grand-chose » avant de voir ce film. Adolescente, j’aimais bien regarder la série shake it up avec Bella Thorne dans un des rôles principaux, et seule cette anecdote m’aura motivée. Verdict ? On va dire que c’était mignon comme tragique, mais sans plus. C’est du vu et revu, du classique, et certains clichés bien présents m’ont parfois dérangée. Après tout, si ça plaît au plus grand nombre, qu’importe. Ça se regarde (ne me foudroyez pas, merci).

Tomb raider | Roar Uthaug (2018) | ★,5

Lara Croft, 21 ans, n’a ni projet, ni ambition : fille d’un explorateur excentrique porté disparu depuis sept ans, cette jeune femme rebelle et indépendante refuse de reprendre l’empire de son père. Convaincue qu’il n’est pas mort, elle met le cap sur la destination où son père a été vu pour la dernière fois : la tombe légendaire d’une île mythique au large du Japon. Mais le voyage se révèle des plus périlleux et il lui faudra affronter d’innombrables ennemis et repousser ses propres limites pour devenir « tomb raider ».

Nous avons ici l’adaptation cinématographique d’un jeu vidéo que j’ai terminé en trois jours à peine tellement je l’ai aimé (mon avis le concernant se trouve juste là). Il était donc impensable que je passe à côté de cette nouvelle. C’est, trépignant d’impatience, que j’ai commencé à visionner le film.. Et oh mon dieu, je ne vous dis pas la déception. J’ai été déstabilisée au cours de la première scène et rien ne s’est arrangé jusqu’à l’ultime seconde. J’ai passé 80% du temps à me demander si ce que je voyais sur l’écran avait un rapport avec le jeu auquel j’avais joué, si c’était d’ailleurs le même, mais je me suis aussi demandé ce que ces acteurs avaient fait pour être engagés : on a l’impression qu’aucun d’eux ne veut se donner à fond, ou même s’impliquer dans son rôle. Alicia Vikander n’est pas crédible du tout, elle n’a rien de comparable avec la Lara Croft que je connais, ses acolytes sont vides d’intérêt, il y a des incohérences partout, bref, c’est à se demander s’il s’agit de la même histoire. Le pire dans tout ça ? Le cliffhanger de fin qui laisse croire au spectateur qu’il y aura une suite. Peut-être n’ai-je rien compris, peut-être suis-je complètement à côté de la plaque, mais dans tous les cas, j’ai rarement été aussi déçue d’un film.

🍿🍿🍿

Au mois de juin j’ai donc regardé trois films complets à peine, d’autres en partie seulement (je ne les ai donc pas notés), et aucun n’a réussi à me marquer tant que ça. Sauf peut-être le dernier de ma liste, et pas dans le bon sens du terme. Et de votre côté alors, quel bilan pouvez-vous dresser ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire