Lectures

Merciful crows, tome 1 | la voleuse d’os

30 décembre 2020

« La réponse la transperça comme une flèche : elle le voulait, lui, plus que le feu, plus que le fer, plus que la nuit, elle le désirait à un point qu’elle n’aurait pas su décrire, qu’elle ne pouvait comprendre, qu’elle ne pouvait ignorer. Ça n’avait aucune importance. » Extrait du livre, page 291.

RÉSUMÉ | Fie fait partie des Corbeaux, la dernière des castes de Sabor. Les intouchables. Avec son clan, elle écume les routes, prenant en charge les pestiférés pour les brûler. En tant que sorcière, elle dirigera un jour son clan et sera responsable de la survie des siens. Son destin semble tout tracé. Jusqu’au jour où, lors d’une mission, elle aide le prince de Sabor à s’évader du palais pour le soustraire à une énième tentative d’assassinat.

Fie négocie alors avec lui un pacte sacré : si elle conduit le prince en lieu sûr, il promet, une fois roi, de protéger les Corbeaux. Mais il faudra pour cela déjouer bien des pièges et des trahisons..

MON AVIS | À Sabor, il existe un système de castes. Chacune porte le nom d’un oiseau et chacune a ses propres particularités, ses propres pouvoirs. Fie fait partie des Corbeaux, ceux qui sont tout en bas de l’échelle. Ceux qui sont rejetés, détestés, méprisés, haïs, traités comme des moins que rien, exclus et chassés. Pourtant, le rôle qu’ils tiennent est indispensable pour la société. En effet, lorsque une personne est touchée par la peste des pêcheurs (voire morte à cause de ce fléau), ils interviennent. Constamment sur les routes, ils se chargent de mettre fin aux souffrances de ceux qui sont toujours en vie et d’emmener les corps loin de leurs villages pour ensuite les brûler. Malheureusement, ils n’ont pas leur mot à dire : ils sont les seuls à être immunisés contre cette maladie, c’est donc à eux de gérer les victimes pour éviter une éventuelle propagation. Au cours d’une mission, Fie et son clan vont faire la rencontre du prince et de son garde du corps, censés être morts. Dès lors, leur vie déjà mouvementée va prendre un tournant encore plus dangereux.

Les premiers chapitres sont loin d’être évidents. On entre dans un univers de fantasy aussi original que complexe et tout le travail fait par l’autrice pour nous présenter quelque chose d’unique m’a un peu déstabilisée. Concrètement, au début, je ne comprenais pas grand-chose (pour ne pas dire « rien » parce que ça craint un petit peu). D’autant plus que l’action est quasiment immédiate et qu’on entre rapidement dans le vif du sujet. Néanmoins, dès que j’ai commencé à trouver mes marques et mes repères, j’ai savouré ce que j’avais les yeux. Enfin.. Je l’ai déjà signalé sur mon post instagram (que vous pouvez retrouver ici), mais la moitié de l’ouvrage est incroyablement longue, lente, ou tout ce que vous voulez. La dernière partie est la plus rythmée, c’était top et j’étais à fond les ballons. En fait j’ai apprécié l’histoire, l’intrigue, la plume/traduction, les rebondissements, le système de magie et la façon dont il a été exploité, la construction du monde, le système des castes, les personnages.

Parlons un peu des personnages, tiens. Pour commencer nous avions Fie, une héroïne atypique que j’ai adoré suivre. Elle est forte, courageuse, intelligente, charismatique, badass et droite. Elle défend ce en quoi elle croit, elle est loyale envers ceux qu’elle aime, elle est prête à tout pour protéger son clan, et bon sang je veux plus de filles comme elle dans mes lectures. Nous avons ensuite Jasimir, le prince que j’ai eu (je l’avoue) du mal à apprécier/supporter. Je ne comprenais pas forcément ses réactions et j’ai eu plusieurs fois envie de le tarter. En revanche, j’ai aimé son évolution au fil des pages. Nous avons aussi Tavin, qui m’a plu du début à la fin et qui me manque cruellement. Il était super et je m’y suis de suite attachée. Enfin, il y a beaucoup de représentation/diversité dans cet ouvrage, ce qui est rare dans le young adult.

(Més)aventure, colère, rancœur, vengeance, quête, magie, pouvoir, romance (mais pas trop). Voilà de quoi se compose cet ouvrage au résumé plus que prometteur et à la couverture juste magnifique. Je ne me lasse pas de l’admirer, tiens. Amateurs de fantasy, enfin, je vous recommande chaudement Merciful Crows. N’attendez plus pour découvrir cette merveille !

Œuvre écrite par : Margaret Owen.

Nombre de pages : 448 | Éditeur : Pocket Jeunesse | Ma note : 4/5.

Date de sortie : 19 mars 2020 | Prix : 19,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire