Lectures Mangas

Lovely fridays, tome 1

9 février 2019

« La première fois que je t’ai rencontrée, tu étais si normale que j’ai eu un choc. Appréciant avec bonheur un chocolat qu’on t’offrait, déprimant quand tu faisais une gaffe. Je t’enviais. C’est moi qui t’ai toujours admirée. Je me rappelle chacun des sourires que tu m’as adressés. Alors, tu es très bien comme ça.. car je suis tombé amoureux de toi, telle que tu es. » Extrait du livre.

RÉSUMÉ | Ai n’a qu’une hâte : que le vendredi arrive ! C’est le jour où, au CDI, elle peut passer du temps aux côtés de Serizawa, un élève dont elle est éperdument amoureuse. C’est aussi le jour où elle donne des cours particuliers à Nekota, son cousin. Mais tandis qu’elle est sur le point de se déclarer à Serizawa, Nekota l’en empêche.. et lui avoue ses sentiments ! Commence alors un véritable triangle amoureux.

MON AVIS | Ai Tachibana est une lycéenne de seize ans que l’on va suivre tout au long de la série. Fleur bleue, pétillante, enjouée et naïve, elle verra son quotidien chamboulé quand elle acceptera de donner des cours particuliers à son cousin. Pour elle, ce sera l’occasion de se faire un peu d’argent de poche, rien de plus. Mais elle se rendra vite compte que c’était une mauvais idée. Nekota, qui donnait l’impression d’être un jeune garçon tout sage au début de l’histoire, va finalement montrer son vrai visage : celui d’un démon manipulateur. Complètement épris d’Ai depuis un moment et bien décidé à la faire succomber, il se promettra de tout faire pour la conquérir.. quitte à gâcher la relation qu’elle entretient avec Serizawa, le sempai dont elle est réellement amoureuse.

C’est parti pour vous donner mon ressenti sur les protagonistes. Premièrement, Ai, l’héroïne classique des shōjos. Une bonne bouille, un sourire qui ne quitte jamais son visage, un côté attachant.. Seule ombre au tableau, je l’ai trouvée trop simple, pour ne pas dire banale. Serizawa, en ce qui le concerne, représente le mec typique que l’on a l’habitude de voir dans ce genre de mangas. Beau, populaire, intelligent, qui a tout pour plaire. Nekota, quant à lui, est celui qui m’a donné le plus de fil à retordre. Je l’ai trouvé vraiment pénible, insupportable, voire même détestable. En plus, un détail m’a gênée : il est amoureux de sa cousine, c’est ça ? Clairement, ça m’a posé problème.

En dehors de cela, je tiens à dire que j’aime toujours autant le travail de la talentueuse Arina Tanemura, l’Auteure à succès avec un grand A. Connue pour ses œuvres telles que Full Moon Wo Sagashite (♥), The Gentlemen’s Alliance Cross (♥), ou encore Princesse Sakura, elle a su se faire une place dans mon cœur (et dans ma bibliothèque). Je suis fascinée par ce qu’elle fait depuis de nombreuses années, et j’adore ses dessins détaillés et mignons comme pas permis, ainsi que ses histoires, poignantes et passionnantes. Je crois même que c’est la seule mangaka qui a réussi à me faire pleurer !

Bref, pour conclure, je dirais que j’ai été déçue de ce shōjo. J’avais beaucoup d’attentes, et le fait que Nekota se soit entiché d’une personne de sa famille m’a dérangée. D’un autre côté, j’ai apprécié les parties qui concernaient Ai et Serizawa. J’espère que leur relation évoluera, même si l’histoire en elle-même est prévisible. Il ne me reste plus qu’à me procurer le deuxième tome, et voir si mon avis évolue ou non. 

Nombre de pages : 192 | Éditeur : Tonkam | Ma note : 3,5/5.

Date de sortie : 09.03.2016 | Prix : 6,99 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire