Culture Jeux vidéo

Little Nightmares : jouez avec vos peurs d’enfant

19 mars 2018

madameratou-little-nightmares

Le résumé.

« Embarquez dans une aventure sinistre et affrontez vos peurs d’enfant dans un conte sombre et singulier. Aidez Six à s’échapper de l’antre, un étrange vaisseau aux allures de maison de poupée. Explorez un monde mystérieux et envoûtant où un simple doute peut vous mener à une fin tragique. »

Une ambiance lugubre et fascinante.

Little nightmares est un jeu vidéo de plates-formes mêlant la réflexion, l’action, l’aventure et l’horreur dans lequel le joueur incarne Six, une petite fille (paraît-il) vêtue d’un ciré jaune. Au tout début de l’histoire, notre héroïne se réveille dans une sorte de cellule sale et inquiétante, et sans une once d’explication sur le pourquoi du comment elle s’est retrouvée ici, nous commençons notre quête. L’objectif est simple : notre protégée doit à tout prix s’échapper vivante de cet endroit malsain.

En avançant, nous découvrons des décors aussi disproportionnées qu’angoissants, et des personnages aussi abominables que dangereux (qui, soit dit en passant, essaieront de nous faire la peau chaque fois qu’ils nous verront). L’ambiance est lourde, pesante, les musiques que l’on entend en fond sont oppressantes, et le design sonore est parfait si l’on veut angoisser bien comme il faut. Et comme si ça ne suffisait pas, notre avatar n’a aucun talent particulier. Traduction, pas de pouvoirs ou de magie qui pourrait la défendre face aux ennemis qui rôdent. En revanche, quelques actions toutes simples sont largement faisables (comme par exemple sauter, courir, s’accroupir, allumer un briquet indéfiniment histoire de voir où nous sommes, ou bien agir sur quelques éléments du décor). Oui, tout est fait pour montrer au joueur que la petite fille incarnée est vulnérable.. Si toutefois ces recours ne vous sont d’aucune utilité, sachez qu’il n’y a plus le choix : il faut fuir ou se cacher.

Les petites peurs.

Entre la prison poisseuse et pleine de sangsues dans laquelle résonnent des cris stridents ; l’antre du gardien aveugle aux bras gigantesques qui charcute des enfants ;  la cuisine des cuistots qui cherchent à tout prix à nous couper en deux pour nous faire tremper dans une marmite avec de la viande crue ; les moments où l’on se retrouve dans le noir complet ; les fois où l’on entend des portes se claquer soudainement derrière nous ; les endroits où le plancher grince alors que notre assaillant n’est pas loin et que l’on cherche à se faire discret ; résoudre une succession d’énigmes pendant qu’une menace nous suit constamment ; etc.. Comment dire que nous avons là une ambiance bien glauque ?

Finalement, perle rare ou jeu incomplet ?

Ce jeu a, de mon point de vue, deux gros défauts. Premièrement, et je pense que beaucoup seront d’accord avec moi, il est court. Très court. Vraiment trop court. En cinq heures maximum, l’affaire est close, c’est vous dire ! Heureusement que le prix suit le mouvement sinon certains auraient déjà fait un scandale.. Autre point et pas des moindres, les explications. Elles sont comme les dialogues : inexistantes. Nous n’avons droit à aucune phrase, pas de paroles, rien pour nous guider et nous dire dans quoi on a été embarqué. Certes, cette situation donne un charme indéniable à little nightmares, mais j’aurais quand même aimé avoir quelques éléments narratifs.

En ce qui concerne les aspects positifs, je ne sais pas par où je vais bien pouvoir commencer. Entre les décors, l’ambiance dérangeante, les jeux de lumière, la bande son, le personnage de Six en lui-même, les prédateurs qui sont partout autour, le fait que l’on incarne une petite fille toute faible et minuscule dans un monde où tout est immensément grand, les bruitages d’une qualité à couper le souffle, l’univers qui m’a à de nombreuses reprises fait penser aux œuvres de Tim Burton, les passages qui m’ont rappelé le voyage de Chihiro, l’esthétique superbe, il y a du rythme, de l’idée, c’est original, mignon et terrifiant à la fois. Bref, c’est un coup de cœur. Et si je pouvais vous donner un conseil avant de clore cet article, je vous dirais simplement de faire comme moi et de tester ce jeu pour halloween.

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire