Lectures

Library jumpers, tome 2 | la gardienne des mensonges

11 septembre 2020

« Les sentiments qu’on étouffe ne sont jamais complètement enterrés. Ce sont des graines, plantées au plus profond dans le terreau du déni, et qui germeront un jour, arrosées de vérité. » Extrait du livre, page 403.

RÉSUMÉ | Quand le Conseil des mages envoie Gia dans une petite ville du Connecticut, elle croit d’abord que vivre sous protection avec sa famille, ses amis — et, en bonus, Arik en personne — ne devrait pas s’avérer trop désagréable. Mais la déception ne tarde pas : non seulement son meilleur ami, Nick, a du mal à contrôler de tout nouveaux pouvoirs plus qu’inquiétants mais, en plus, Gia est contrainte de vivre sous le même toit que Deidre, sa jumelle seulement en apparence, avec qui elle ne s’entend pas du tout.. Sans compter qu’Arik semble s’intéresser d’un peu trop près à l’une de leurs jeunes voisines !

Bien décidée à retrouver les Chiavi manquantes — ces clés magiques qui sont leur seul espoir —, la jeune Sentinelle, accompagnée de Nick, visite en secret certaines des plus belles bibliothèques de la planète. Mais le sort s’acharne : elle déclenche au détour d’un couloir sombre un piège qui l’expédie vers une bien lointaine destination. Pour retrouver les siens et affronter Conemar, Gia va être contrainte de faire un sacrifice, un choix terrible qui lui coûtera un être cher.

MON AVIS | Dès l’instant où ma lecture du premier tome (dont vous pouvez retrouver ma chronique en cliquant sur ce lien) s’est achevée, mon coeur de lectrice était tout chamboulé. Il me fallait absolument la suite. Malheureusement, je n’ai pas pu me la procurer immédiatement. Le temps a passé et la gardienne des mensonges n’était plus un achat prioritaire. Finalement, en janvier de cette année 2020, j’ai craqué avec l’envie de le commencer immédiatement. J’ai vite déchanté quand j’ai réalisé, après avoir lu les premières lignes, que je ne comprenais strictement rien. Je devais donc retourner à la case départ et faire une relecture, mais clairement, je n’étais pas motivée. Aussi, le hasard m’a joué un joli tour et une abonnée qui me suit sur bookstagram m’a parlé d’un groupe qui avait prévu quelques LC pour les semaines à suivre, dont une sur la voleuse de secrets. Ni une ni deux, j’ai sauté sur l’occasion : bingo ! J’ai donc participé et enchaîné avec la suite.

Pour commencer, replaçons les choses dans leur contexte. Gianna — « Gia » pour les intimes — découvre un peu par hasard qu’elle n’est pas une adolescente (et une humaine) comme les autres. En effet, ses parents biologiques viennent d’un monde parallèle au sien où règne la magie et les créatures fantastiques, rien que ça. Pour y accéder elle saute dans des livres, que l’on peut voir comme des portails qui relient un univers à l’autre. Grâce à eux, elle peut également traverser les bibliothèques du monde entier, qu’elle doit à présent protéger au péril de sa vie et aux côtés des Sentinelles, un groupe de jeunes d’à peu près son âge. Parallèlement à cela elle suit une quête bien précise et déterminante pour l’avenir de tous : elle doit retrouver les Chiavi, des clés magiques qui les protégeront de la Tétrade, une menace qui pèse sur eux.

Dans ce deuxième tome nous retrouvons notre héroïne, alors qu’elle vient juste de quitter le monde magique pour retourner sur Terre avec ses nouveaux compagnons et son petit copain. Cependant, elle a dû laisser tomber sa vie passée, sa ville et ses repères pour s’installer à Brandford — dans le Connecticut plus précisément — avec son changelin, un être qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau et qu’elle présente aux inconnus comme sa véritable jumelle. Mais les deux jeunes filles ne s’entendent pas et les relations qu’elles entretiennent sont tendues, surtout depuis que Deidre sort avec le meilleur ami de Gia. Nick, en parlant de lui, fait face à ses propres démons. Maintenant qu’il a découvert la vérité sur son adoption et ses origines, il essaie de contrôler ses pouvoirs naissants ainsi que la haine qu’il éprouve pour son père biologique. Heureusement, Gia peut plus ou moins gérer tout ça parce qu’elle est entourée par ses proches. Mais les problèmes vont vite revenir..

Parlons des personnages. Gia, pour commencer, m’a laissée dubitative. Elle se comporte comme une enfant dans certaines situations mais arrive à garder la tête froide dans d’autres, quand il le faut vraiment. Parfois on a l’impression qu’elle a mûri et suivi une belle évolution, et parfois on a envie de la secouer parce qu’elle ne parle que de tel ou tel garçon. C’est une amie fidèle qui fait de son mieux et prend des décisions pas forcément évidentes et qui, parallèlement à cela, ne cesse de dire « je suis l’enfant de la prophétie / c’est ma destinée / blablabla ». En fait, je pense que je fais une overdose de Gia. Je n’aurais peut-être pas dû enchaîner les deux tomes.. Sinon nous avons Nick, dont la situation m’a touchée ; Afton, pas assez présente à mon goût ; Deidre, qui me plaît de plus en plus ; Arik, qui a perdu de son panache (il y a une raison) ; Bastien, qui ne cesse de m’impressionner (trop gentil, trop serviable, trop attentionnée, trop parfait — c’est louche) ; Emily, dont j’aurais aimé un développement plus poussé ; et tant d’autres encore.

Dans ce tome, personne n’est épargné et nos héros font face à bien des choses. L’autrice ne les a pas laissés respirer et certaines situations m’ont brisé le cœur. Néanmoins, j’ai eu l’impression que l’histoire était bien plus focalisée sur Gia et ses sentiments que sur une prochaine et potentielle fin du monde. D’ailleurs, en ce qui concerne le triangle amoureux (il en fallait bien un, c’est un schéma que l’on retrouve à peu près partout..), j’ai beaucoup de remarques à faire. Mais pour éviter de spoiler celles et ceux qui n’en sont pas encore là, je vais rester vague. Sachez juste ceci : je n’ai pas aimé la façon dont ça a été présenté et développé. En conclusion, une très bonne suite malgré quelques couacs qui n’étaient pas forcément nécessaires + des « révélations » prévisibles. En dehors de ça, j’ai passé un chouette moment de lecture. Dommage que le troisième et dernier tome ne soit pas dans ma PAL..

Nombre de pages : 480 | Éditeur : Lumen | Ma note : 4/5.

Date de sortie : 26 janvier 2017 | Prix : 15 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire