Divers

Les jolies citations #14 | février 2021

15 mars 2021

Quand je lis quelque chose — qu’il s’agisse d’un roman ou d’un manga — il m’arrive de tomber sur des passages qui ne me laissent pas indifférente. Qui m’interpellent, me plaisent, me touchent ou me font ressentir une émotion. Dans ces cas-là, j’enregistre la partie en la prenant en photo avec le numéro de page. Ainsi, je peux y revenir quand je le souhaite. Seulement, il y a un léger problème : je fais ça avec tous mes bouquins et à force, ça s’accumule inutilement dans la mémoire de mon téléphone. Pour faire de la place et surtout pour garder une trace de tout ceci d’une autre manière (pas envie d’utiliser des post-it), j’ai décidé de rédiger douze articles par an sur le blog. Dessus, je partagerai les extraits de chaque œuvre que je découvre. Et j’ai décidé de les appeler « les jolies citations ». Simple mais tout aussi efficace. C’est parti, donc, pour la quatorzième édition, celle de février 2021.

🤍 The prom ( de Saundra Mitchell ).

« C’est dur, de chuchoter notre amour plutôt que de le hurler sur tous les toits. » Page 20.

« Mais devant quelque chose que l’on n’atteindra jamais, c’est plus facile d’être sarcastique que reconnaître qu’on est envieux. » Page 25.

« Ce qui est triste, c’est que je ne veux même plus qu’on m’aime. Je veux juste qu’on me fiche la paix. » Page 58.

« On nous ordonne de cacher cette part de nous qui est si belle, celle qui tombe amoureuse. Ne vous tenez pas la main dans les taxis, ne vous embrassez pas au cinéma. Réfléchissez avant de corriger un inconnu qui vous pose des questions sur votre partenaire en se trompant de genre. Faites attention à chacune de vos paroles, de peur que des inconnus ne vous crachent dessus, ou pire. » Pages 170 et 171.

« Je ne dis pas que j’ai l’intention d’écraser Elena Greene sur le parking du supermarché la prochaine fois que je la vois, mais je ne dis pas non plus le contraire. » Page 174.

🤍 Les voleurs de fumée, tome 1 ( de Sally Green ).

« Et puis avec le temps, je me suis rendu compte que je ne voulais plus mourir, mais que je voulais me venger. » Page 56.

« Ne t’attends pas à ce que tout te vienne en un claquement de doigts. Apprends au fur et à mesure. Tu feras des erreurs, tâche simplement de ne pas les répéter. » Page 177.

« — Je vois. Emmenez-le.
— Aux oubliettes, j’ose espérer, grogna Boris entre ses dents.
— Eh bien, je ne vais tout de même pas le faire installer dans mes appartement, si ? rétorqua Tzsayn d’un ton cassant.
» Page 333.

« Il est difficile de parler d’amour, j’en conviens. Embrasser est plus aisé. » Page 419.

« Il n’est personne d’autre que j’aime que vous, et jamais je n’en aimerai une autre. » Page 420.

« Tash avait toujours trouvé les démons effrayants, mais les hommes pouvaient se montrer tout aussi horribles. » Page 495.

🤍 Rapaces ( de Ursula Poznanski ).

« Tu sais, Jonas, je pense sincèrement que ça te ferait du bien de sortir de ta zone de confort. Prends ça comme un challenge, un problème à résoudre. Pas mathématique, mais relationnel. À toi de trouver la solution.  » Page 188.

🤍 Les hommes virils lisent de la romance ( de Lyssa Kay Adams ).

« Il n’y a rien de plus puissant sur Terre qu’une femme qui en a plein le dos. » Page ?

« Écoute, mec, déclara Malcolm en caressant une barbe assez impressionnante pour bénéficier de la protection des services forestiers. Les hommes sont cons. On se plaint que les femmes sont mystérieuses et qu’on ne sait jamais ce qu’elles veulent. On détruit toutes nos relations parce qu’on est convaincus que c’est trop dur de les comprendre. Mais le vrai problème, c’est nous. On croit qu’on n’est pas censés ressentir des trucs ni les exprimer. On attend des femmes qu’elles fassent tout le boulot émotionnel dans la relation, et quand elles lâchent l’affaire, on est perdus. » Page 43.

« Nous sommes tous la somme de nos expériences et nos réactions dépendent de notre passé. Exactement comme dans les romances. Ce que le personnage a traversé avant le début de l’histoire détermine sa façon à réagir à ce qui lui arrive dans le livre. » Page 114.

« Ne t’excuse jamais d’être sincère. » Page 138.

« — Je me souviens du mal que tu as eu à fermer ma robe, répondit Thea en pivotant pour voir comment la robe noire lui allait de dos.
— Elle t’allait très bien.
— Tu parles.
— Tu attendais des jumelles.
— Mon cul était tellement gros qu’il possédait son propre code postal. » Page 180.

« Depuis le moment où j’ai posé les yeux sur vous, je ne suis plus que la moitié de moi-même parce que l’autre moitié vous appartient. Mettez fin à mon agonie, mon amour. Je vous en conjure. Embrassez-moi. » Page 256.

🤍 Half bad, tome 1 : traque blanche ( de Sally Green ).

« Tu développeras un don puissant, nous en sommes tous conscients, et c’est à l’usage que tu en feras que nous découvrirons ta véritable nature. » Page 111.

« L’avantage de la haine, c’est qu’elle occulte tout le reste : plus rien d’autre ne compte. » Page 194.

« On m’a dit un jour que le meilleur moyen de découvrir si quelqu’un est digne de confiance, c’est de la lui accorder. » Page 300.

🤍 Gardiens des cités perdues, tome 5 : projet polaris ( de Shannon Messenger ).

« C’est tout ce qu’il leur restait à faire. Essayer. Attendre. Espérer. » Page 13.

« Eux qui ne se souciaient ni de la couleur de peau, ni de la richesse, ni de l’apparence physique.. Ils condamnaient pourtant toute personne dénuée de talent spécial ou dont le phénotype déviait de la norme. » Page 97.

« C’est le prix de la rébellion.. Quand on enfreint les règles, il faut en subir les conséquences, même si on a raison. » Page 405.

« Que faire, demanda Fintan, d’une espèce assez intelligente pour construire et créer, et pourtant assez bête pour orchestrer sa propre ruine ? De créatures tellement violentes qu’elles ne cessent de faire la guerre.. à leurs semblables ? » Page 586.

_________________________________________________________________________________________________

Voilà donc toutes les citations que j’ai notées pour mes lectures de février 2021. Laquelle préférez-vous ? Connaissez-vous les œuvres dont je parle ici ? Que pensez-vous de cet article ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire