Culture Lectures

Les héritiers, tome 4 | le prince déchu

14 août 2018

« Hartley est une distraction bienvenue. Un puzzle dont les pièces ne correspondent pas les unes avec les autres. Et, pour être honnête,  je suis un bon coup. Elle aurait de la chance de tomber sur moi. Alors vraiment, non, je ne devrais pas laisser tomber. Pour son bien, et tout ça. » Extrait du livre, page 70.

madameratou-les-heritiers-t4

RÉSUMÉ | Easton Royal a tout pour lui : la beauté, l’argent, l’intelligence. Son but dans la vie, c’est de s’amuser autant que possible, sans jamais penser aux conséquences de ses actes. Mais quand Hartley Wright fait son apparition, elle bouscule la vie tranquille d’Easton. Même si elle est très attirée par lui, elle ne lui cédera pas aussi facilement qu’il le pense. Elle veut qu’il grandisse et, en attendant, elle ne veut pas de lui. Elle a probablement raison. Rivalités. Règlements de comptes. Regrets. Pour la première fois dans la vie d’Easton, être un Royal ne suffit pas. Il est sur le point d’apprendre que plus on part de haut, plus dure est la chute.

MON AVIS |  Nous avions déjà pu entrevoir le personnage d’Easton dans les premiers livres de la saga, mais ce tome IV lui est entièrement consacré. On découvre donc un jeune homme torturé et mal dans sa peau qui n’arrive pas à trouver sa place au sein de sa propre famille. Entre ses deux frères ainés et ses deux frères cadets, il se retrouve au milieu, tout seul. C’est une situation qu’il vit très mal, sans compter qu’il n’a toujours pas accepté la mort de sa mère (s’en remet-on un jour ?), et le seul moyen qu’il a trouvé pour combler le vide qu’il ressent continuellement, c’est de se noyer dans l’alcool et les drogues. Un cercle vicieux dont il n’arrive pas à sortir.

Également insolent, arrogant, impulsif, accro aux filles, et en recherche perpétuelle d’adrénaline, le troisième fils de la famille Royal pense que tout lui est dû et que chaque problème qu’il cause peut être réglé par l’argent de son père. Ce qui fait qu’il ne sait pas quand s’arrêter, ni où sont les limites. Malheureusement, dans les quelques cas où il essaie de bien faire, la situation vire au drame et se retourne non seulement contre lui, mais aussi et surtout contre des personnes de son entourage qui n’ont rien demandé. 

Une rencontre fortuite va cependant tout changer, ou presque. Hartley Wright est une nouvelle élève qui va surprendre Easton en pleine, comment dire, bêtise. Intrigué parce qu’elle ne lui montre aucun intérêt et qu’elle ne se laisse pas toucher aussi facilement que les autres qu’il a déjà connues, il va chercher à faire d’elle sa nouvelle conquête. Mais son sale petit jeu va lui revenir en pleine face quand il réalisera qu’il commence à ressentir quelque chose quand ils sont ensemble.

Hartley est un personnage que j’ai adoré découvrir. C’est une jeune femme mystérieuse et complètement perdue qui a de graves problèmes avec sa famille, qui cache sans cesse sa lourde peine, qui fait toujours de son mieux pour aller de l’avant, qui vit dans un appartement miteux et qui travaille autant que possible pour subvenir à ses besoins. À de nombreuses reprises j’ai eu envie de la serrer dans mes bras pour lui dire que tout allait bientôt s’arranger.. Easton, lui, m’a énormément déçue, de par son immaturité et son égoïsme. Il fonce dans le tas, peu importent les conséquences de ses actes, et rien ni personne n’arrive à l’encadrer. Des paires de claques se perdent, et je suis bien contente de voir que l’héroïne de ce volume ne se laisse pas faire

J’ai beaucoup aimé ce livre, même si certains passages m’ont dérangée. Ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai malgré tout passé un bon moment en compagnie de nos deux protagonistes. Comme d’habitude, on termine ce livre avec un énorme cliffhanger. Il ne reste plus qu’un tome, et j’ai hâte de vous en parler dans un prochain article (oh oui, je l’ai lu il y a un moment, je ne pouvais pas attendre) !

Nombre de pages : 440 | Éditeur : Hugo Roman | Ma note : 4,25/5.

Date de sortie : 05.04.2018 | Prix : 17 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire