Culture Lectures

Les héritiers #3 : la prison dorée

8 juin 2018

« Ne me dis pas comment je dois me sentir, ce que je dois penser et qui je dois aimer. Si tu veux vraiment plaider coupable, ne sois pas mal à l’aise à l’idée de me voir. Et n’arrête pas de m’écrire soudainement. Ne refuse pas mes visites. Nous sommes dans le même bateau. On attendra ensemble. Et chaque jour nous rapprochera l’un de l’autre. C’est soit ça, soit rien du tout. » Extrait du livre.

madameratou-les-heritiers-t3-0

Résumé : D’ennemis mortels, ils sont devenus de surprenants alliés essayant de protéger ce qui compte le plus à leurs yeux : la famille. Ella Harper a toujours relevé tous les défis. Elle est énergique, résistante et désireuse de faire tout ce qui est en son pouvoir pour défendre les gens qu’elle aime. Mais ce qui l’attend est compliqué : un père qu’elle n’a jamais connu mais qui n’a de cesse de jouer son rôle de père et un petit ami dont la vie pourrait basculer. Alors que tout est contre eux, que chacun tente de les séparer, Ella et Reed vont devoir trouver une façon de combattre la loi, de sauver leur famille et de démêler les secrets de leur prison dorée.

Mon avis : Si vous n’avez pas encore lu les tomes I et II des héritiers, je vais devoir vous conseiller de quitter cette page afin d’éviter tout risque de spoil. Voilà, cette parenthèse est fermée, mais vous êtes prévenus !

Je n’ai pas eu besoin de patienter bien longtemps pour lire la suite des aventures d’Ella et compagnie puisque le tome III a rejoint ma bibliothèque avant le tome II (c’est une longue histoire). J’ai donc enchaîné mes lectures, ce qui m’a fait un bien fou. En effet, suite à un cliffhanger de dingue, encore une fois, je ne pouvais pas me permettre d’attendre trop longtemps. Aussitôt vu, aussitôt lu !

Nous retrouvons donc notre chère Ella, complètement.. attendez une seconde, quel est le bon terme : choquée, déboussolée, complètement paniquée ? Oui voilà, c’est cela. Quoi de plus normal en même temps, puisqu’elle se retrouve face à un fantôme de son passé qui va débarquer en un claquement de doigts pour chambouler sa vie déjà compliquée. Steve fait son come-back, mesdames et messieurs ! Et avec lui les ennuis déboulent, puisqu’au même moment, Reed se fait accuser du meurtre de Brooke, l’ex petite amie de son père. Il est le seul suspect et toutes les preuves trouvées semblent l’accuser, rien que ça ! Les enquêteurs ne chercheront pas plus loin et ils vont se focaliser sur lui du début à la fin du livre.

Le clan Royal se retrouve une nouvelle fois brisé en mille morceaux. Mais la tragique épreuve qui aurait pu les éloigner va finalement les rapprocher. Ils vont s’unir, ils vont apprendre à se faire confiance, et surtout, ils vont rester soudés face à l’adversité. Reed veut à tout prix prouver son innocence et ses frères comme son père le suivront dans cette guerre peut-être perdue d’avance. Ella, de son côté, doit s’occuper de ses propres problèmes : son père biologique, revenu d’entre les morts, a décidé de récupérer sa fille, de dicter chacun de ses pas, et de l’éloigner de ceux qui l’ont recueillie quand elle n’avait plus personne. Concernant le lycée, l’ambiance est encore pire qu’avant. Maintenant que le leader est tombé plus bas que terre, tout est remis en jeu. Les élèves sont toujours plus sournois et le couple phare de cette saga va devoir faire de son mieux pour ne pas se déchirer.. définitivement.

Vous l’avez compris, ce tome-là est un peu différent des autres. On a droit à moins d’action pour plus de mystère, et le final rend vraiment bien. Certes j’ai trouvé quelques longueurs et quelques points m’ont dérangée (Ella qui veut à tout prix perdre sa virginité, le personnage de Steve qui est juste imbuvable), mais ce sont des détails qui font partie de l’histoire.

Ce tome clôt la trilogie sur la relation Ella – Reed, que j’ai beaucoup appréciée. Ces deux protagonistes évoluent sans cesse, ils grandissent et mûrissent, et la famille Royal devient quant à elle plus forte, plus soudée. Pour changer, les volumes suivants sont consacrés à Easton, le personnage haut en couleurs, beau gosse, et à l’humour ravageur. Plutôt populaire parmi les lectrices des héritiers, il va se retrouver propulsé sur le devant la scène, pour notre plus grand plaisir.

Si vous souhaitez retrouver mes avis concernant la princesse de papier et le prince brisé, il vous suffit de cliquer juste ici (tome I) et ici (tome II). Merci !

Nombre de pages : 480 | Éditeur : Hugo Roman | Ma note : 4,25/5.

Date de sortie : 01.03.2018 | Prix : 17€

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire