Culture Lectures

Les chroniques lunaires #4 : Winter

30 mai 2018

« Vous êtes parfaite, la coupa-t-il. Je me moque que vous voyiez des loups morts et que vous vous changiez en sculpture de glace chaque fois que vous avez une mauvaise journée. Je me moque d’avoir une trace de morsure à l’épaule. Je me moque que vous soyez.. réparée. (Il cracha ce mot comme s’il avait mauvais goût.) Je veux simplement vous savoir en sécurité, et heureuse. C’est tout. » Extrait du livre.

madameratou-chroniques-lunaires-t4-1

Résumé : On dit que Winter est encore plus belle que la reine Levana.. La princesse déteste sa belle-mère, qui désapprouve ses sentiments pour Jacin, le séduisant garde du palais. Mais Winter n’est pas aussi faible que Levana le croit. Avec l’aide de Cinder et de ses alliés, elle aurait même le pouvoir de lancer une révolution et de gagner cette guerre qui dure depuis trop longtemps. Cinder, Scarlet, Cress et Winter réussiront-elles à battre Levana ? Le conte aura-t-il une fin heureuse ?

Mon avis : C’est avec un gros pincement au cœur que j’ai terminé ce tome et donc, cette saga. J’ai eu beaucoup d’appréhension quand je l’ai débuté (normal il s’agit quand même d’un pavé de 992 pages) mais en y réfléchissant bien, aucun des volumes précédents ne m’a déçue. Peut-être que je m’inquiétais pour rien. Heureusement la plume de l’auteure est légère, ce qui fait que ma lecture a été fluide. Dès les premières lignes, j’ai été envoûtée par l’histoire. L’intrigue est, comme à chaque fois, passionnante, la version revisitée de Blanche-Neige est originale, on ne voit pas le temps passer, les pages défilent à une vitesse folle, bref, vous l’avez compris, j’ai passé un excellent moment avec ce livre !

Ici nous découvrons la princesse Winter, un personnage bien plus complexe qu’il n’y paraît. Au premier abord elle donnera au lecteur l’impression d’être folle, ce qui va un peu le dérouter, et finalement, il se trouve.. qu’elle l’est. Cela fait maintenant des années qu’elle refuse de se servir de son don et les conséquences sont terribles. En effet, la non-utilisation de son pouvoir lui donne des hallucinations, aussi bien auditives que visuelles. Malheureusement, Marissa Meyer est une sadique qui aime en faire baver à ses héroïnes alors, comme si ses troubles ne lui suffisaient pas, ce tome va être difficile pour Winter. Parfois cette dernière nous énerve, parfois on a envie de la protéger, parfois elle donne au lecteur l’impression d’être forte, dans d’autres cas on voit une personne fragile, mais qu’importe : on aime beaucoup ce petit bout de femme qui arrive à se montrer aussi étonnant qu’attendrissant. À sa manière et à son rythme, la princesse adulée de tout un peuple et jalousée de sa belle-mère fera avancer l’histoire.

J’ai aimé le fait que l’auteure donne autant d’importance à Cinder qu’aux autres héroïnes. Que ce soit Scarlet, Cress, ou encore Winter, chacune a son importance, chacune a son rôle, chacune a une personnalité unique, chacune a son propre amoureux, chacune est un pilier des chroniques lunaires. Ce quatrième tome apporte une bonne conclusion à la saga, et je ne remercierai jamais assez bookstagram pour en avoir parlé, parlé, et encore parlé. Grâce à cette superbe communauté, j’ai découvert ces livres, devenus d’immenses coups de cœurs littéraires qui trônent désormais fièrement dans ma bibliothèque. 💕

Si vous désirez lire mes chroniques précédentes, c’est par ici que ça se passe : Cinder (tome I), Scarlet (tome II) et Cress (tome III).

Nombre de pages : 992 | Éditeur : Pocket jeunesse | Ma note : 4,75/5.

Date de sortie : 21.04.2016 | Prix : 22.90€

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Reply Marie 31 mai 2018 at 9 h 49 min

    Le dernier de la saga. Je ne l’ai toujours pas lu mais il me fait bien envie. Histoire de finir cette saga que j’aime beaucoup.
    Merci pour ta revue.

    • Reply Jessica 31 mai 2018 at 17 h 22 min

      Merci à toi pour ton commentaire.
      Ce sont les 992 pages qui te font peur ? Si c’est ça, je comprends parfaitement ! Mais ne t’en fais pas, ce tome-là est merveilleusement bien écrit. C’est fluide et on ne voit pas le temps passer. 😉

    Laisser un commentaire