Lectures

Les cénacles du don, tome 1 | les dieux déchus

5 septembre 2019

« Un calme presque irréel régnait dans le salon. Midi moins une minute. Dans une poignée de secondes, l’horloge murale romprait le silence, en sonnant ses douze coups. Ensuite, plus rien ne serait comme avant. » Extrait du livre, page 79.

RÉSUMÉ | Plus d’aventures, plus de liberté ! Depuis qu’elle a échappé à une terrible mort, Jessie ne souhaite que cela : vivre une nouvelle vie. Elle va apprendre, à ses dépens, que tous ses désirs ne sont pas bons à réaliser. Ce que nos sociétés modernes ont oublié, elle va le redécouvrir brutalement et férocement : sorcière, augure, torche, porte-chance, thaumaturge, ou encore combattant. Tous possèdent le chaïle et le don. Et, ils sont féroces et redoutables. Jessie va entrer dans leur monde : dans les cénacles du don.

MON AVIS | Dans ce récit nous suivons Jessie Dupré, une jeune femme qui rêve de journées plus passionnantes. Son quotidien ne lui convient pas, son travail l’ennuie profondément, sa vie amoureuse se résume à quelques rendez-vous et à des histoires loin d’être sérieuses, bref, elle n’est pas heureuse. Sa rencontre avec un étrange personnage nommé Pierre lui permettra, contre toute attente, de réaliser son souhait. En effet, le vieux monsieur, mal en point depuis un moment, va lui révéler des choses incroyables : il peut donner la chance. Sous conditions, certes, mais c’est un pouvoir quand même. En fait, en touchant des gens, il peut leur offrir un peu de veine et parfois, dans d’autres cas, il a des sortes de flashs ou de visions qui peuvent apporter de gros coups de bol aux personnes concernées. Quand ce dernier proposera à notre héroïne de lui transmettre son don afin qu’il ne disparaisse pas avec lui, elle se sentira comblée. Elle qui voulait de la nouveauté, du changement, la voilà servie ! Malheureusement, une fois la transmission effectuée, celui qui devait lui expliquer deux – trois choses va disparaître, en laissant une lettre derrière lui. Il expliquera à Jessie qu’il lui a menti et que son pouvoir est en réalité une malédiction qui vous détruit la santé à petit feu. Il voulait à tout prix s’en débarrasser et a sauté sur l’occasion, bien trop belle, quand il a compris que la jeune femme était intéressée par tout ceci. Dès lors, la vie de notre protagoniste va changer.. mais pas comme elle l’avait imaginé.

J’ai beaucoup aimé l’histoire imaginée par l’auteur. C’était original et j’ai pris plaisir à suivre Jessie faire ses premiers pas dans un monde mystérieux qui lui était, jusque-là, totalement inconnu. D’ailleurs, elle va vite comprendre qu’elle n’est pas toute seule. Apparemment, elle serait une « dame blanche », en référence à la chouette effraie, sensée porter chance. Mais il y a également des sorcières, qui peuvent jeter des sorts ; des augures, qui peuvent prédire des choses futures ; des torches, qui soulagent les gens des brûlures et ne les craignent pas eux-même ; des thaumaturges, qui peuvent soigner les pires blessures ; des combattants, qui ont une force incroyable ; ou encore des envoûteurs, qui peuvent influencer les autres et leur faire croire ce qu’ils veulent. Un univers incroyable où la magie règne s’offre à Jessie. Cependant, elle déchantera en apprenant que certains ne lui veulent pas que du bien..

Jessie est un personnage plutôt simple. Elle n’aime pas vraiment sa vie de métro – boulot – dodo et voudrait que quelque chose vienne tout chambouler. Ce qui va arriver, grâce à un coup de pouce du destin. J’admets avoir eu du mal à m’attacher à elle, à sa naïveté et à sa façon d’être. Malgré tout, je l’ai comprise de nombreuses fois. Même chose pour Pierre, qui souffrait depuis bien trop longtemps et qui a voulu se soulager d’un fardeau qu’il traînait, sans nécessairement penser à arnaquer quelqu’un qui n’avait rien demandé. Les autres protagonistes, en particulier Leopolda (dite mamie Paulard) et Alice, une jolie blonde, sont détestables. Elles ne sont pas seulement méchantes, ce sont de véritables psychopathes qui n’hésitent pas à utiliser la force pour se faire entendre. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai eu envie de les frapper à coup de pelle entre les deux yeux. Les membres de leur bande ne valent pas mieux.. En revanche, Louis Fernand a éveillé mon intérêt.

Concernant le rythme du récit, je l’ai trouvé bon. Ça avance bien, il n’y a pas de longueurs, les pages défilent vite, et la plume de l’auteur rendait le tout plutôt fluide. Il y avait de l’action, des rebondissements, une touche de fantastique, des personnages divers et variés, et un côté thriller / surnaturel bien amené. La fin, aussi, laisse présager un tome 2 haletant. Pourtant, des points ont gâché ma lecture. Je n’ai pas accroché à la vulgarité et aux insultes qui fusaient dans tous les sens, à tout bout de champ. Je n’ai pas aimé voir qu’il y avait autant de menaces de viol, même si aucun passage à l’acte n’a eu lieu. Quelques coquilles sont présentes, et la couverture ne rend pas justice à l’œuvre. En dehors de ceci, ce fut une découverte intéressante. Un grand merci à l’auteur pour m’avoir donné l’occasion de lire son œuvre. 

Nombre de pages : 344 | Éditeur : Auto-édité | Ma note : 3,25/5.

Date de sortie : 01.07.2019 | Prix : 12 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire