Culture Lectures

Le programmeur, tome 1

27 octobre 2018

« Une invitation particulièrement unique t’est envoyée pour t’inciter à jouer à popular secrets. Tu n’as pas été choisie par hasard et ce n’est pas un divertissement comme les autres. On va dire que c’est un jeu à réalité augmentée, car toi et tes amies avez été très mauvaises l’an dernier. Vous avez utilisé votre popularité pour vous croire au-dessus de tout le monde et le karma s’en souvient toujours. Ce jeu se présentera comme votre purgatoire. » Extrait du livre.


RÉSUMÉ | Un jeu en ligne seulement pour les mauvaises et populaires filles ! Il ne fallait pas le provoquer.. Un étudiant a créé un jeu en ligne. Dans lequel les quatre filles les plus populaires de son lycée « Chery Hill » sont les personnages principaux. Veronica, Cassie, Tamara et Emma se voient alors confier des missions l’une après l’autre par celui qui se fait appeler « le programmeur ». Si elles réussissent la mission qui leur est confiée tant mieux, sinon leurs secrets seront divulgués. Si au début, les règles sont ainsi, le programmeur va très vite les changer et les faire jouer l’une contre l’autre. Les filles voient alors leurs secrets divulgués un à un et la tension au sein du groupe populaire devient palpable à travers tout le lycée. Qui se cache derrière le programmeur ? Pourquoi en a–t–il après eux ? Comment se débarrasser de lui et de son jeu ? Tant de questions auxquelles les filles vont essayer de répondre.. 

MON AVIS | Dans ce roman, nous découvrons un groupe de quatre adolescentes vivant à Cherry Hill, une ville des États-Unis. Veronica Ward, Emma Ben, Cassie Cox et Tamara Luve sont les plus populaires du lycée. Inséparables, incroyablement belles, correspondant aux clichés des filles américaines que l’on voit dans les séries comme Gossip Girl, elles sont les reines de leur établissement scolaire. Détestables, hautaines envers les autres, méprisantes, méchantes, tous ces défauts les définissent. 

Mais un jour, l’application popular secrets s’installera automatiquement sur les téléphones portables de chacune. Il s’agit d’un traquenard créé spécialement pour elles par une des personnes dont elles ont détruit l’existence, dans le seul but d’attirer l’attention sur leur groupe de copines. Le programmeur, comme il se plaît à se surnommer lui-même, a décidé de les piéger au travers d’une série d’épreuves. Pour résumer, les demoiselles devront relever toute une liste de défis, au risque de voir leurs pires secrets dévoilés au grand jour. Seulement, les règles se modifieront au fur et à mesure. Bientôt, les filles ne joueront pas main dans la main, mais l’une contre l’autre. Comment garder une amitié intacte et comment rester soudées, quand une tierce personne essaie par tous les moyens de nous séparer ?

Globalement, j’ai bien aimé le concept et l’idée imaginée par l’autrice, qui font penser à la série Pretty Little Liars (PLL). C’est du déjà vu, certes, mais honnêtement, l’histoire est plutôt pas mal. Les challenges définis par le programmeur sont bien ficelés, et, même si certains sont prévisibles, les secrets sont plus ou moins intéressants à découvrir. En revanche, quelques points m’ont gênée dans ma lecture. Par exemple, je n’ai réussi à m’attacher à aucune des protagonistes principales (insupportables du début à la fin). Aussi, la relation entre Veronica W. et Ryan Copper me paraît horriblement superficielle, voire fausse, c’est dommage. Autre chose, les clichés omniprésents qui font partie du récit, eh bien.. sont omniprésents (des pestes super jolies et arrogantes qui se retrouvent piégées à leur tour et qui commencent doucement à se remettre en question, des élèves qui restent dans leurs bandes – intellos, sportifs, populaires, geeks, rebelles – etc). Mais ce qui m’a le plus posé problème, ce sont les petites maladresses de formulation et les fautes d’orthographe. Rien de grave en soi, seulement, ça m’a vraiment dérangée. 

Pour conclure, je tiens à dire que mon avis ne concerne que moi. Si je n’ai pas été emballée par cette œuvre, rien ne dit que ce sera identique pour vous. Je n’ai pas été emportée, certes, mais je pense que n’importe qui peut être intéressé par le résumé. Quoiqu’il en soit, je remercie l’autrice Marguerite Blanchard pour sa confiance, et pour m’avoir permis de découvrir son premier livre. 

Nombre de pages : 339 | Éditeur : Auto-édité | Ma note : 2,75/5.

Date de sortie : 15.08.2018 | Prix : 12,66 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire