Lectures

Le musicien

14 avril 2021

« Je cherche quelque chose que je ne pourrai obtenir qu’en vendant mon âme, lâcha-t-il finalement. » Extrait du livre, page 150.

RÉSUMÉ | Aucun village n’est aussi paisible que Hamelin. Conduits par un maire juste et protecteur, les habitants s’épanouissent en toute sérénité. Seule Lore, petite-fille du couple dirigeant, demeure frustrée de l’embargo posé sur la musique par son grand-père. Mais l’arrivée en ville d’un jeune virtuose pourrait bien faire imploser les règles sclérosées. Au rythme des cours de musique clandestins qu’il donne à Lore, Raffael va peu à peu remuer le passé inavouable de Hamelin. À mesure que les désirs de vengeance s’exacerbent et que la mélodie du violon envoûte les cœurs, les masques tombent et le village plonge dans une spirale de violence sans précédent. Lore, comme chaque habitant, sera mise face à un dilemme insoutenable. Saura-t-elle choisir entre le devoir moral qui lui incombe et la tentation du châtiment qui la ronge ?

MON AVIS | Vous le savez certainement, les éditions Magic Mirror sont spécialisées dans les réécritures de contes. Aujourd’hui, je vais vous parler de ce que j’ai ressenti en lisant le musicien, de Annabelle Blangier (autrice de Blue) — qui s’est inspirée du joueur de flûte de Hamelin, une œuvre bien connue des frères Grimm.

Je vais aller droit au but : j’ai été charmée du (presque) début à la fin. Les premiers chapitres comportent quelques longueurs et l’histoire met du temps à bien démarrer mais croyez-moi, une fois dedans, impossible de lâcher le bouquin. Ce n’est pas un coup de cœur parce que certains détails m’ont chiffonnée, pourtant, je vous le promets, nous sommes face à une petite merveille. Et on commence fort avec le visuel, l’objet livre en lui-même. En effet, l’illustratrice a parfaitement su retranscrire les émotions qui m’ont percutée de plein fouet au cours de ma lecture. Je vous le donne en mille : elle n’aurait pas pu faire mieux. Sa couverture est tout simplement parfaite.

De plus, et ce n’est rien de le dire, j’ai été envoûtée. Aussi bien par l’intrigue que par l’ambiance parfois dérangeante qui se dégageait de l’ouvrage. Il y a tout un mystère qui plane autour du musicien, et c’est ce qui m’a amenée à aimer cette histoire si fort. Dès le début on sent que quelque chose cloche, mais impossible de savoir de suite d’où vient ce sentiment malaisant qui ne cesse de grandir. En fin de compte, quand la vérité nous explose au visage, c’est incroyable. Bien entendu, il est aisé pour le lecteur de deviner certaines choses, mais au moment où tout nous est révélé, impossible de ne pas se dire « waouh ». Dans la même optique, j’ai aimé la plume de l’autrice, qui a quelque chose de poétique, d’addictif et de fluide. C’était beau, c’était entraînant, c’était puissant, et je n’ai eu aucun mal à m’immerger pleinement dans son récit.

Lore est, à mon humble sens, le plus gros point noir de ce roman. Certes on en vient à ressentir des choses pour elle, comme de l’attachement, voire de la peine ou une profonde tristesse, mais je n’ai pas compris — et approuvé — chacune de ses actions ou pensées. Parfois elle me semblait forte, courageuse, et à d’autres moments je la trouvais idiote et égoïste. Au début je l’appréciais, seulement, plus les chapitres défilaient, moins je pouvais la supporter. À côté de cela nous avons divers personnages secondaires intéressants que j’ai aimé découvrir, suivre. Parmi lesquels Gretchen, Angelika et Jessika, pour ne citer qu’elles. Vient ensuite le musicien, autrement appelé Raffael, aka le (anti) héros de cette histoire. Mystérieux, envoûtant, charismatique, cet étranger débarqué d’on ne sait où a de suite su me charmer, me plaire, me toucher. Quant à sa vérité, elle était terriblement poignante.

Le musicien est une histoire sombre, prenante, et divers thèmes sont abordés. On parle notamment de famille, de devoirs, de pouvoir, d’amour interdit et de vengeance. Je le répète, mais cette œuvre m’a conquise et j’ai pris plaisir à la découvrir, à la dévorer. Je recommande sans hésiter ! Merci à Babelio (opération masse critique) et aux éditions Magic Mirror (Collection Forgotten) pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée.

Œuvre écrite par : Annabelle Blangier.

Nombre de pages : 328 | Éditeur : Magic Mirror dans la Collection Forgotten | Date de sortie : 15 juillet 2019 | Prix : 18€

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire