Culture Lectures

La ville des enfants perdus : un thriller sur deux époques

25 janvier 2018

« L’histoire, c’est qu’une des sœurs possédait un terrible secret. Quelque chose dont elle redoutait de parler. Tu m’écoutes, Ronnie ? C’est là que ça devient intéressant (…) Rhonda fut saisie par une vague de panique. Elle n’avait pas envie que Lizzy lui raconte son histoire. Voilà des semaines qu’elle cherchait la vérité, et maintenant qu’elle était sur le point de tout comprendre, elle n’avait qu’un désir, faire marche arrière. Sauf qu’il était trop tard. » Extrait du livre, page 306.

madameratou-la-ville-des-enfants-perdus-1

RÉSUMÉ | Quand Rhonda, jeune étudiante, est témoin d’un kidnapping dans une station service de sa petite ville, elle est tétanisée. D’autant plus que la scène est hallucinante : la petite fille, Ernie, est emmenée dans une voiture par un individu déguisé en lapin. Rongée par la culpabilité, la jeune femme participe aux recherches. Ce fait divers lui rappelle le père de Lizzy, sa grande amie d’enfance. Lui aussi aimait bien se déguiser en lapin pour chercher les oeufs de pâques dans le jardin. Puis il a disparu. De même que Lizzy, trois ans plus tard.. L’histoire alterne entre passé et présent – les souvenirs d’une enfance heureuse mêlés aux sombres secrets et la traque du ravisseur – dans un puzzle astucieux. Un suspense original qui tient en haleine jusqu’au dénouement, inimaginable.. Et un regard pour le moins caustique sur le monde des adultes.

MON AVIS | Je n’avais jamais entendu parler de ce livre. C’est en flânant dans les rayons d’une librairie que je suis tombée dessus. Il m’a tapé dans l’œil, ce qui m’a poussé à regarder la quatrième de couverture. Le résumé m’a intriguée, et il ne m’en a pas fallu plus pour acheter ce bouquin à l’apparence très prometteuse.

Dans cette histoire qui alterne entre le passé (1993) et le présent (2006), nous suivons deux enquêtes. L’une concerne Ernestine Florucci (dite Ernie), une petite fille ; l’autre un père et son enfant. Rhonda, notre personnage principal, est une jeune femme qui va assister, impuissante, au kidnapping d’une fillette par un lapin dans une station-service de sa ville. Mais comme nous ne sommes pas dans Alice au pays des merveilles, on comprend assez vite qu’il s’agit d’une personne déguisée. Se sentant terriblement coupable de n’avoir rien fait pour sauver l’enfant, Rhonda va essayer de mener sa propre enquête, parallèlement aux forces de police. Ses doutes et ses interrogations la mèneront-ils vers la vérité ? Pourquoi cette situation lui est-elle aussi familière ? Se serait-elle déjà produite ? Le passé va ressurgir petit à petit et rien ne sera jamais plus comme avant.

Ce livre a été pour moi une bonne lecture. J’ai dévoré ce bouquin très rapidement, en moins de vingt-quatre heures seulement, mais il n’a pas été un coup de cœur. La faute au fait que j’aie deviné le nom des coupables de chaque histoire avant que ces derniers ne soient réellement dévoilés. Serait-ce parce que je lis trop et que la plupart des mes lectures deviennent prévisibles ? C’est bien dommage.

Nombre de pages : 336 | Éditeur : France loisirs | Ma note : 3,5/5.

Date de sortie : xx.xx.xxxx | Prix : xx.xx €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Reply Azylis 25 janvier 2018 at 16 h 19 min

    Je choisis bien souvent mes livres comme toi 😉
    Une couverture qui attire l’œil, un bon résumé et hop !

    • Reply Jessica 4 février 2018 at 11 h 39 min

      Je comprends tellement ! 😀

    Laisser un commentaire