Lectures

La couleur du mensonge, tome 2 | le parfum de la trahison

31 mai 2019

« Dans la journée, ton rire me manque. Ton humour et tes sourires aussi, de même que ton esprit vif. Le soir, c’est à tes baisers, tes soupirs et ton attention que je pense davantage. Et certaines nuits, je reste éveillé, consumé par l’idée qu’un jour, je pourrai t’aimer toute entière. Ces moments-là, je suis submergé de désir pour toi. Et alors, des heures peuvent s’écouler pendant que je songe au goût de tes lèvres, au parfum de ta chevelure et à la douceur de ta peau. » Extrait du livre, page 250.

RÉSUMÉ | Ayant prouvé sa valeur en tant qu’espionne et entremetteuse prodige, Sage Fowler est désormais bien introduite dans la haute société grâce à son titre de préceptrice des filles du roi. Quand elle apprend qu’une expédition secrète se prépare, elle saisit cette chance de servir une fois de plus son royaume – et de retrouver par la même occasion l’homme qui est désormais son fiancé, le capitaine Alexander Quinn. Chargée de l’éducation du prince Nicholas, elle observe avec beaucoup d’intérêt la toute nouvelle unité d’élite. Mais l’audace de la jeune fille n’est pas du goût d’Alexander, et leurs relations s’enveniment..

Quand le capitaine, poussé par des raisons connues de lui seul, franchit la frontière voisine au risque de créer un grave incident diplomatique, tout bascule. Sage n’a plus le choix : avec pour seules ressources son don pour les langues et une connaissance approfondie de l’adversaire acquise à la capitale en qualité d’espionne personnelle de la reine, elle doit trouver le moyen d’éviter une nouvelle guerre.

MON AVIS | Comme expliqué dans une autre chronique (que vous pouvez retrouver juste ici si elle vous intéresse), la couleur du mensonge a été un véritable coup de cœur. Par envie de faire durer le plaisir, j’ai décidé de ne pas enchaîner avec le tome suivant, que j’avais acheté au même moment. Il m’a donc fait de l’œil à chaque fois que je passais devant mes bibliothèques. Que c’était dur, de résister ! Finalement, au bout de plusieurs semaines, la tentation était trop forte et j’ai cédé.

Au début de l’histoire, on remarque que l’autrice prend le temps de poser les bases. L’histoire se met en place progressivement, on retrouve nos protagonistes, et rapidement, au bout de quelques chapitres à peine, on est emportés par le rythme qui s’est soudainement accéléré. Sage Fowler, notre héroïne aussi têtue qu’intelligente, est désormais la préceptrice des enfants du roi. Elle a gagné sa place au palais et est fiancé à Alexander Quinn, le capitaine que j’ai tant aimé découvrir et suivre dans le volume précédent. Revenu au royaume pour quelques jours seulement, il va se voir confier une mission assez spéciale qui doit à tout prix rester secrète. La jeune demoiselle, vexée d’être mise à l’écart, va mener son enquête et se mêler de ce qui ne la regarde pas. Parallèlement à cette situation, nous avons la reine qui n’a aucune information sur ce qu’il se passe autour d’elle. Ne comprenant pas pourquoi son époux agit dans son dos et tient des réunions auxquelles elle n’a pas droit d’assister, elle va envoyer Sage sur le terrain afin d’espionner pour son compte.

Sage est un personnage fort qui refuse de se laisser dicter sa conduite, que ce soit par des hommes ou par la société en général. Bien décidée à faire ses preuves et à servir le royaume, elle va faire tout ce qui est en son pouvoir pour être utile aux autres, quitte à en décevoir certains. Courageuse, déterminée, droite, honnête, observatrice, et un chouïa bornée, voilà ce qu’elle est. Au fil des pages on va la voir évoluer et s’affirmer, principalement face à son compagnon, Alex, qui ne demande qu’une seule chose : qu’elle ne prenne pas de risques inutiles. Mais vous vous en doutez, elle ne va pas l’entendre de cette oreille. Des tensions vont commencer à émerger au sein du couple phare de la saga, et chacun va cacher des choses importantes à l’autre. 

Je vous le dis tout de suite, le parfum de la trahison ne m’a pas captivée de la même manière que le tome I. Il y a des similitudes (enjeux politiques, complots, manigances, alliances, mensonges, infiltrations), une relation entre deux héros juste adorable, des personnages intéressants, une intrigue palpitante.. J’ai passé un excellent moment en dévorant cette œuvre, c’est certain. Malheureusement, le caractère et la façon d’être de Sage m’ont parfois agacée. Je peux comprendre que par moments, elle ait envie de n’en faire qu’à sa tête : la personne qu’elle aime l’a blessée. Seulement, parfois, elle obtient des informations capitales qui seraient bien utiles à son compagnon (qui est également son capitaine), mais elle préfère les garder pour elle. Juste.. pourquoi ? En dehors de ça, ma lecture a été parfaite.

Nombre de pages : 537 | Éditeur : Lumen | Ma note : 4,75/5.

Date de sortie : 11.10.2018 | Prix : 16 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire