Lectures

La carte des confins, tome 1

25 juin 2021

« Est-ce que toutes les relations sont comme ça ? Est-ce qu’elles nécessitent toutes de se battre, d’arracher des promesses voilées, des confessions et des moments de paix ? Peut-être que ça n’en vaut pas la peine. » Extrait du livre, page 404.

RÉSUMÉ | Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s’emparer d’un compas marin enchanté. L’instrument permettrait de trouver la mystérieuse Carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n’est jamais revenu.

Explorer les Confins, c’est la certitude d’entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de l’Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, Blake va convaincre Callie de l’aider dans sa quête.

Devenus compagnons de route, le pirate et la voleuse s’apprivoisent et se dévoilent peu à peu. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la fameuse Carte… et bouleverser à jamais leur existence..

MON AVIS | Sur le papier, l’histoire était prometteuse et avait tout pour me plaire : des pirates, une touche de fantasy, des personnages surprenants, une thématique peu exploitée dans le genre.. Malheureusement, ça n’a pas fonctionné et je ressors de ma lecture frustrée et déçue. Pourquoi ?

Tout d’abord, j’ai eu un souci avec l’univers qui était, à mon sens, pas (assez) développé. On ne sait quasiment rien, si ce n’est que l’utilisation de la magie est interdite. En dehors de ça, nous n’avons pas de détails, pas de contexte, pas d’informations. Ensuite, il y a énormément de clichés — ce qui alourdit le récit, et l’intrigue est vraiment classique. C’est du déjà vu et les rebondissements/révélations sont prévisibles. La romance, également, m’a posé problème. Principalement parce qu’elle gêne l’histoire et qu’au lieu d’être focalisés sur la quête du protagoniste masculin principal, on est concentrés sur « l’idylle » qui le lie à la jeune femme. De même, elle est tombée comme un cheveu sur la soupe et je n’ai ressenti aucune alchimie. Côté action, comment dire.. c’était plat. Un comble, quand même, quand on voit qu’il s’agit là d’un roman de pirates. Aussi, les langage et vocabulaire utilisés n’étaient pas forcément adaptés. Par moments ça sonnait faux, pas crédible.

Parlons maintenant des personnages. En premier lieu nous avons Callie, qui nous est vendue comme une redoutable pirate sur la couverture. Désolée, mais non. Certes elle arrive (parfois) à se défendre mais l’équipage de l’Avalon est obligé de lui apprendre des choses, et quand il y a une bataille, elle est reléguée au second plan (traduction : elle doit se cacher). Et je ne vous parle même pas de sa manie de juger et insulter les autres femmes ! (D’ailleurs, à quoi sert Jossy ? L’habiller et lui trouver des vêtements bien moulants ?) Blake, quant à lui, n’a rien d’un pirate sanguinaire. Au mieux, c’est un bon capitaine qui sait se battre et qui est grandement respecté par ses hommes. Mais bon sang, c’est pénible de voir que la plupart de ses pensées sont dirigées vers les courbes de sa « nouvelle recrue »

L’histoire partait bien, c’est indéniable. Et malgré le rythme assez monotone, les chapitres sont courts, ce qui rend le tout fluide et léger, voire addictif. Quant au style d’écriture de l’autrice, je l’ai trouvé agréable, mais sans plus. Pour une première publication, elle s’en sort plutôt bien — reste à voir si le tome 2 a droit à une plume plus mature/travaillée. En conclusion, la carte des confins a de bonnes bases, seulement, toutes les promesses ne sont pas tenues. Dommage.

Œuvre écrite par : Marie Reppelin.

Nombre de pages : 456 | Éditeur : Pocket Jeunesse | Date de sortie : 6 mai 2021 | Prix : 17,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire