Lectures Mangas

Kobato, tome 2

8 novembre 2019

« C’est un chat abandonné ? Fallait le laisser, à moins que tu n’aies réellement l’intention de t’en occuper jusqu’au bout. Si c’est juste parce que tu as envie de le câliner là, tu ne vaux pas mieux que les sales gens qui l’ont abandonné. » Extrait du livre, pages 58 et 59.

RÉSUMÉ | Kobato continue sa découverte du monde des humains, toujours accompagnée de sa bouteille magique pleine de « sentiments blessés ». Dans cette nouvelle aventure, la jeune fille travaille à la crèche Yomogi de Mme Sayaka lorsqu’elle apprend que la directrice a de graves problèmes d’argent et qu’elle est poursuivie par des créanciers sans scrupules. Heureusement, Kobato s’active pour aider Mme Sayaka et propose d’organiser une kermesse, avec les enfants de la crèche, afin de récolter de l’argent.

MON AVIS | Dans ce second tome nous retrouvons Kobato Hanato, à peine intégrée au monde des humains. Elle s’est trouvé un petit appartement et, parce que sa persévérance a payé, elle a pu obtenir sa fameuse bouteille magique qu’elle doit remplir de sentiments blessés afin de pouvoir partir à l’endroit où elle rêve d’aller. Pour ce faire, elle a réussi à se faire engager en tant que bénévole à la crèche Yomogi, dirigée par Mme Sayaka, une jeune femme charmante qui porte un lourd poids sur ses frêles épaules. En effet, elle est endettée et des créanciers la poursuivent sans relâche, allant même jusqu’à venir la voir sur son lieu de travail quand les enfants sont présents. Si elle ne trouve pas rapidement une solution, elle sera obligée de fermer définitivement. C’est pour cette raison que Kiyokazu Fujimoto enchaîne les petits boulots : les payes qu’il réussit à obtenir sont pour aider celle qui l’a élevé à rembourser ce qu’elle doit. Kobato, qui était loin de se douter de la situation dans laquelle se trouve la crèche, est bien décidée à aider la gentille Mme Sayaka, qui lui a accordé sa confiance aveuglément. Elle soumettra donc une idée, qui consiste à organiser une kermesse. Seulement, est-ce que ce sera suffisant ?

J’ai beaucoup aimé retrouver notre pétillante héroïne. Elle ne comprend pas encore toutes les coutumes du monde mais elle fait de son mieux pour s’adapter. Ici, nous la voyons sous un nouveau jour. En plus de ses nombreuses qualités que nous avions découvertes dans le volume précédent — avec entre autres sa douceur, sa bonté, sa joie communicative, son enthousiasme à toute épreuve, son envie de garder le sourire quoi qu’il se passe —, nous en voyons des nouvelles. Parmi elles, j’ai bien sûr envie de parler de son courage. Une scène en particulier met ce point bien en évidence, et ça m’a touchée. Vient ensuite Ioryogi, son fidèle compagnon de route. Toujours plein de bon sens, il va aider la jeune fille à rester sur le droit chemin et à comprendre certaines choses liées à la crèche. Kiyokazu Fujimoto, lui, nous laisse le comprendre petit à petit. Si au début du manga il émettait des doutes quant à l’honnêteté de Kobato, petit à petit, il va réaliser qu’elle fait de son mieux pour rendre service et aider celles et ceux qui en ont besoin. Sa générosité naturelle va finir par craqueler la carapace qu’il avait érigée autour de lui afin de garder une distance, et il va se mettre à l’apprécier, un tout petit peu. Mme Sayaka, en ce qui la concerne, ne dévoile pas grand-chose. On sait qu’elle est malheureuse et qu’elle fait tout pour ne pas le montrer. Elle ne veut inquiéter personne mais les autres ne sont pas dupes. En plus de ce quatuor, de nouveau protagonistes vont entrer dans la danse. Un en particulier va se démarquer, et on sent d’ores et déjà que son rôle n’est pas terminé et qu’il n’en a pas encore fini avec nos héros..

Vous vous en doutez mais les sujets abordés dans cette suite sont plus profonds qu’avant, plus difficiles. L’intrigue prend un nouveau tournant et devient plus sombre. On parle d’argent, de dettes, de créances. Il est aussi question d’avenir : comment faire si rembourser devient impossible, que deviendra la crèche ? Encore une fois, j’ai beaucoup aimé ma lecture. Ce shōjo, pas assez connu à mon goût, mériterait d’être lu par plus de personnes. Malgré la noirceur de certains passages, on garde quelques notes d’humour grâce au duo que forment Kobato et Ioryogi. Mais le protagoniste masculin incarné par le jeune homme qui aide à la crèche n’est pas en reste, et malgré la méfiance qu’il éprouve vis-à-vis de la nouvelle venue, il se dévoilera peu à peu. Beaucoup de questions restent en suspens et des secrets n’ont pas été révélés. Le troisième tome risque d’être haut en couleurs ! Aussi, je tiens à parler des graphismes, qui sont à couper le souffle. Clamp oblige, les détails sont stupéfiants. Allez, affaire à suivre !

Œuvre écrite par : Clamp.

Nombre de pages : 164 | Éditeur : Pika | Ma note : 4,75/5.

Date de sortie : 07.10.2009 | Prix : 6,95 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire