Lectures Mangas

Je t’aime Suzuki, tome 1

19 juin 2019

« Ne crains rien. Même si tu te trompes ou que tu paniques, jamais je ne me moquerai de toi. Parce que je sais combien tu es merveilleuse ! Je t’adore, Sayaka. » Extrait du livre, page 171.

RÉSUMÉ | C’est le jour de la rentrée au collège pour Hikaru Suzuki et son amie d’enfance, Chihiro. Hikaru n’est pas encore arrivé en classe qu’il prend la défense d’une nouvelle élève, Sayaka. D’une timidité extrême, la jeune fille cache un secret inattendu : passionnée de comédie, elle change du tout au tout dès qu’elle monte sur les planches ! Dans le même temps, un autre élève, dont le nom est lui aussi Suzuki, se fait remarquer pour son comportement odieux.

MON AVIS | Ce shōjo ne comporte pas une unique héroïne, comme pour la plupart. Il nous présente au contraire quatre personnages, deux filles et deux garçons, dont les histoires vont se mêler. Ils vont tomber amoureux les uns des autres, et de ce que j’ai compris, nous les verrons évoluer progressivement au fil des tomes (il y en a quand même dix-huit, ce n’est pas rien). Au début du récit ils sont âgés de treize ans, et dans les prochains volumes ils en auront quinze puis dix-sept. C’est un concept que je trouve plutôt intéressant, reste à voir si le rendu est bien ou non.

Les jeunes individus sont assez sympathiques à découvrir, quoiqu’affreusement stéréotypés, et on découvre leurs différentes personnalités petit à petit. Je n’ai du coup pas été très surprise de tomber sur une fille populaire au charme fou, une collégienne timide qui se cache derrière ses lunettes, un sportif toujours souriant et gentil, et un tombeur hautain et arrogant. Malgré cela, je n’ai pas été gênée plus que ça dans ma lecture. Ils ont tous un côté attachant voire attendrissant. Ce premier tome pose les bases de l’intrigue, et même s’il n’y a pas vraiment d’action ou de rebondissements, on a envie de voir la suite.

Pour conclure, vous l’avez compris, je t’aime Suzuki est un manga frais, sans prise de tête et débordant de tendresse qui, à mon sens, mérite d’être lu. Pour les adeptes du genre, j’en suis persuadée, il vaut le détour. Le seul détail qui me chiffonne, c’est le nombre excessif d’opus. Presque vingt, je trouve ça long.

Nombre de pages : 193 | Éditeur : Kurokawa | Ma note : 3,75/5.

Date de sortie : 13.06.2013 | Prix : 6,80 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire