Lectures

In real life, tome 3 | réinitialisation

20 mars 2020

« J’avais besoin d’espérer que nous pouvions sauver le monde, nous y compris.. La sensation de manque s’insinue, pernicieuse, dans tout mon organisme. À cet instant, je donnerais tout pour la revoir, juste une dernière fois. » Extrait du livre, page 73.

RÉSUMÉ | Et s’il fallait s’écarter de la route pour arriver à destination ? Pour éviter l’anéantissement des rebelles, Lani doit réintégrer le Système afin d’obtenir l’ouverture de négociations. En attendant le moment propice à l’action, sa mémoire est nettoyée et l’ex-soldate de la rébellion reprend sa vie de membre du Système comme si elle n’avait jamais été enlevée. À elle, désormais, la Construction de rêves et la restauration des écosystèmes ravagés. Mais certains souvenirs ne s’effacent pas si facilement..

MON AVIS | L’histoire reprend après les évènements qui se sont produits à la fin du deuxième tome (dont vous pouvez retrouver ma chronique complète en cliquant juste ici) et on entre directement dans le vif du sujet. Les souvenirs de Lani et Tom liés à ce qui s’est passé depuis leur enlèvement leur ont été retirés par leurs nouveaux amis, ou plutôt temporairement dissimulés, et suite à cela, ils ont pu réintégrer le Système et reprendre, non sans mal, le cours de leur vie. À présent, ils peuvent retourner auprès de leurs proches et de leurs familles respectives. Mais pour quelques heures seulement, puisque dès le lendemain, ils vont avoir l’occasion de faire leur Répartition et de savoir quel incroyable métier leur est destiné ! Alexander, de son côté, n’est pas aussi euphorique. Accompagné de Socrate et des autres Récupérateurs, il garde la tête froide et fait en sorte de ne pas perdre l’objectif de tous de vue : soit, atteindre New-York et négocier une trêve avec les Décideurs. La mission est complexe, délicate, et pour la mener à bien, ils vont devoir se serrer les coudes. D’autant que des fidèles aux idées de Levon pourraient bien être cachés dans les rangs..

J’ai pris plaisir à replonger dans in real life, c’est indéniable. L’univers imaginé par Maïwenn Alix est totalement immersif et chaque tome nous transporte en un claquement de doigts. Vu que la mise en place du récit a été faite dans déconnexion, ici, on plonge immédiatement dans l’histoire. Du coup, dès les premières lignes, on est happés. Malheureusement, petit à petit, j’ai changé d’avis et le rythme ne me paraissait plus aussi soutenu qu’au début. Parfois il y avait des longueurs et parfois tout s’enchaînait. C’était inégal. Dans les moments où il ne se passait pas grand-chose, je m’ennuyais ferme. Le temps était long et j’avais du mal à être à fond. En revanche, dans les chapitres où l’action était présente, impossible de m’arrêter. Il fallait absolument que je continue. Là, forcément, les pages défilaient en un éclair et j’avais envie d’en savoir plus. Parallèlement à cela, je tiens à dire que j’ai beaucoup aimé le style de l’autrice : simple et tout aussi efficace. Sa plume, également, a de quoi envoûter. Fluide, entraînante, addictive, même !

Maintenant, parlons un peu des personnages. Je suis frustrée qu’ils ne m’aient pas charmée plus que ça, mais d’un autre côté, je les ai trouvés intéressants. Ils étaient plaisants à suivre, chacun dans leur monde et malgré la distance qui les sépare. Lani, qui découvre de nouveaux lieux et qui s’apprête à franchir une étape cruciale dans sa vie de jeune adulte ; et Alexander, qui mène un combat pour sauver les siens et qui fait de son mieux pour protéger son cœur brisé par la disparition de sa bien-aimée. Lani, courageuse et motivée comme jamais à atteindre son rêve de Constructrice puis d’Architecte ; et Alexander, détruit mais bien décidé à faire front grâce à sa détermination et au soutien sans faille de Socrate. Ils m’ont touchée et j’ai trouvé que leur évolution était une force. Quant à l’amour qui les unit.. C’était puissant, passionnant et enrichissant à la fois. La plupart des autres protagonistes — parmi lesquels Tom, Jo, Aliza, Doro, Zed, Anthony, Marie, Aminata.. — ne m’ont fait ni chaud ni froid. Mais quelques-uns ont réussi à sortir du lot : Maggie et Hugo ! J’aurais tellement aimé les voir apparaître plus souvent, rah, je ne suis que frustration.

Le principe du Système et des rêves éveillés et merveilleusement bien trouvé. L’autrice nous dépeint là un univers riche, complexe et fascinant qui mérite d’être découvert par encore plus de lecteurs. Ce troisième tome n’est pas mon préféré et j’ai eu du mal à m’investir pleinement dans les mésaventures de nos héros puisque j’étais un peu détachée, je l’admets volontiers, mais croyez-moi, il vaut le détour. Le dénouement, pour finir, était juste.. waouh. Je m’en doutais, je l’ai vu venir à des kilomètres et pourtant, le voir écrit noir sur blanc m’a surprise. C’était tellement bien amené !

Action, péripéties, suspense, rebondissements, révélations, émotion, amitié et amour : si ce coktail explosif ne vous donne pas envie de vous jeter dans cette trilogie, je ne sais pas quoi faire de plus. Merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui ma été accordée.

Œuvre écrite par : Maïwenn Alix.

Nombre de pages : 480 | Éditeur : Milan | Ma note : 3,5/5.

Date de sortie : 26 février 2020 | Prix : 17,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire