Lectures

In real life, tome 1 | déconnexion

17 juillet 2019

« Il relève la tête et plonge ses yeux dans les miens. La sincérité que j’y lis me désarme et je sens ma volonté d’être forte vaciller. Les larmes coulent à nouveau sur mes joues sans que je puisse les retenir. J’enfouis mon visage entre mes mains. J’ai tout perdu. » Extrait du livre.

RÉSUMÉ | Imaginez un monde dans lequel chacun peut communiquer avec les autres par la pensée. Un monde dans lequel, la nuit, vous pouvez visiter des « rêves éveillés », si réels qu’ils vous permettent de vivre une existence virtuelle en parallèle de votre vie quotidienne. Un monde sans violence, où toutes les relations sont fondées sur l’harmonie et la bienveillance. Lani vit dans ce monde idéal. Jusqu’au jour où elle en est brutalement arrachée pour être projetée dans un monde « hors connexion ». Privée de tous ses repères, elle doit désormais s’inventer un nouveau destin.

MON AVIS | Lani est une adolescente qui vit à une époque ultérieure à la nôtre où tout est connecté au gigantesque réseau mondial du Système. Chaque habitant peut participer à des rêves éveillés la nuit, vivre des expériences uniques et incroyables, et communiquer avec les autres par la pensée. Dans ce monde pour le moins original, on ne rencontre que bienveillance, entraide et partage. Les sentiments négatifs tels que la colère, la violence ou la haine n’existent pas : ils n’ont tout simplement pas lieu d’être. La vie semble donc idyllique, parfaite. Mais la cérémonie de la Répartition approche et notre héroïne devra bientôt quitter son implantation agricole ainsi que ses proches pour découvrir quel métier lui a été choisi (et par conséquent, quel métier elle fera pour le restant de ses jours). Sauf que, le jour de l’évènement, elle se fera enlever par un groupe de rebelles avec sa meilleure amie Jen. Dès lors, ses certitudes vont voler en éclat.

L’histoire m’a assez plu, je ne m’attendais pas à tomber sur un livre de ce genre. Dans l’ensemble, j’ai pris beaucoup de plaisir à parcourir les quelques 400 pages de cette œuvre. L’univers imaginé par l’autrice est vraiment riche et j’ai adoré le découvrir. C’est très bien travaillé, le style est fluide, et même si le début du roman est un peu long à démarrer, la plume reste efficace et entraînante. La deuxième partie du bouquin est d’ailleurs bien plus rythmée, et on est vite happés par l’intrigue. Malgré son côté plus que prévisible, le cliffhanger de fin m’a donné envie de découvrir la suite. Les seules choses qui m’ont un peu dérangée dans ma lecture sont le fait qu’il y ait pas mal de répétitions, le fait que Lani se fasse souvent endormir (à l’aide de sédatifs ou de coups..) et le fait que les réponses aux questions que l’on se pose tardent à apparaître dans le récit. En dehors de ça, c’était top.

J’ai apprécié le personnage principal dès le début et j’ai trouvé que, malgré ce qui lui arrivait, c’était quelqu’un de fort. Elle est gentille, attachante, sincère, ne baisse pas les bras et fait ce qu’elle peut pour s’adapter à un nouveau monde qu’on lui a imposé. J’ai bien aimé voir les différences entre le moment où elle était chez elle et celui qui est survenu après son kidnapping. Son côté sûre d’elle va disparaître pour laisser place à une Lani perdue, déboussolée, effrayée.. mais déterminée à comprendre où elle est, et pourquoi. Tom et Cora, en ce qui les concerne, ne m’ont pas touchée plus que ça. J’ai nettement préféré Jen ! Quant aux autres, le doute est présent : les méchants ne sont pas forcément méchants, tout comme les gentils ne sont pas forcément ceux qu’ils veulent bien laisser paraître. Bref, on ne sait pas à qui accorder sa confiance.

Maïwenn Alix nous offre là une dystopie comme on les aime. Elle reste dans les codes du genre tout en apportant une touche d’originalité, et ça marche. Je suis sous le charme ! Le tome suivant est dans ma PAL depuis ce matin seulement, je pense d’ailleurs le lire très prochainement. Peut-être juste après ma lecture en cours, qui sait ?

Nombre de pages : 408 | Éditeur : Milan | Ma note : 4/5.

Date de sortie : 22.08.2018 | Prix : 16,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire