Lectures Mangas

H3 school, tome 1

21 mai 2019

« Je ne sais pas ce que tu penses de moi, mais même si je m’amuse avec les garçons, même si tu trouves que ma voix est trop forte, et que je suis mal coiffée.. Je suis quand même une fille ! » Extrait du livre, page 84.

RÉSUMÉ | « Les mauvais garçons, moi j’les éclate ! » : telle est la devise de Hanabi Ozora, jeune lycéenne de l’établissement privé Otomé. Mais, à seize ans, elle ne connaît encore rien des tourments de l’amour, et lorsqu’elle apprend que son lycée va fusionner avec Meibi, une école pour garçons, c’est la panique à bord ! D’autant plus que le vice-président du comité des élèves, le beau et ténébreux Yasuaki Garaku, ne lui a pas vraiment fait bonne impression. Mais c’est quoi son problème, d’abord ?

MON AVIS | Pour tout vous avouer, j’ignore de quelle manière je vais pouvoir commencer à rédiger ma chronique. Je n’ai pas grand-chose à dire puisque j’ai eu énormément de mal à accrocher, mais tant pis, essayons quand même. Donc c’est parti. Dans cette histoire nous suivons Hanabi Ozora, une jeune adolescente âgée de seize ans tout juste. Lycéenne dans un établissement réservé aux filles, elle le verra évoluer jusqu’à devenir mixte. En effet, cette année, elles vont devoir se mêler à des étudiants d’un établissement voisin parce qu’elles ne sont plus assez nombreuses. Nous voilà donc face à une ribambelle de demoiselles qui, limite, découvrent le genre masculin (si si, je vous jure). Elles sont constamment en extase devant chaque beau spécimen, et croyez-moi, c’était assez perturbant à lire. Vient ensuite la fameuse réunion des deux conseils des élèves, qui concerne aussi bien les filles que les garçons. Ces derniers, justement, veulent conserver les règles de Meibi, leur lycée, et les petites midinettes, trop occupées à admirer les doux visages des personnes en face d’elles, vont accepter.. jusqu’à ce qu’elles comprennent leur erreur. Comment ça, « il est interdit de flirter » ? Qu’à cela ne tienne, elles vont faire appel à leur amie Hanabi, seule capable de tenir tête au sexe opposé. Que la partie commence !

Niveau intrigue, je ne vais pas vous le cacher, j’ai connu mieux. Je ne sais pas si le tomes suivants sont plus centrés sur l’action ou non, mais dans celui-ci, j’ai trouvé qu’il ne se passait pas grand-chose. En plus, et c’est certainement le point qui m’a le plus gênée dans ma lecture, mais impossible d’accrocher au côté graphique de l’œuvre. Moi qui ai toujours aimé les jolis dessins aux traits fins et détaillés, là, on peut dire que j’ai eu droit à l’exact opposé. C’est un style (soit), qui ne m’a malheureusement pas convenu. L’héroïne, en ce qui la concerne, n’a pas réussi à me charmer. Les autres personnages sont fades, voire inintéressant, et suivre leurs péripéties m’a presque paru interminable. C’est dommage.

Nombre de pages : 192 | Éditeur : Kurokawa | Ma note : 2,75/5.

Date de sortie : 11.05.2006 | Prix : 6,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

________________________________________

Sélection divertissement sur Inspilia, et culture sur Hellocoton – mardi 21 mai 2019.

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire