Lectures

Cendres

1 novembre 2019

« Tu es dans ma vie ce qu’une comète est dans la nuit, si lumineuse que tu occultes tout le reste, jusqu’à rendre les millions d’étoiles autour de toi fades et insignifiantes. » Extrait du livre, page 229.

RÉSUMÉ | Faith, dix-huit ans, mène une existence bien solitaire : orpheline, elle se fait harceler par la bande de populaires de son lycée. Mais, lors d’une virée au Pays de Galles, une vieille légende l’interpelle plus que de raison. On raconte que des siècles plus tôt, deux dragons, un rouge et un blanc, se seraient livrés un combat impitoyable et auraient été faits prisonniers des montagnes. Qu’a-t-elle à voir là-dedans ? Sur quels secrets multi-centenaires Faith lèvera-t-elle le voile ? Entre danger, sorcellerie, Histoire et amour impossible, son existence est sur le point de basculer.. ou de s’illuminer.

MON AVIS | Ce roman nous raconte l’histoire de Faith Beaumont, une adolescente âgée de dix-huit ans dont la vie a été, jusque-là, bien cruelle. Elle n’a jamais connu ses parents, ne sait absolument rien de ses origines, et a passé son temps à alterner entre l’orphelinat et les familles d’accueil. Dorénavant elle a un travail — à temps partiel dans un salon de thé —, ce qui lui permet d’avoir son indépendance et de louer un petit studio. Ou plutôt, le grenier aménagé d’une maison. Mais même ce petit cocon qu’elle apprécie grandement ne peut la protéger face à ce qu’elle subit quotidiennement au lycée où elle étudie. En effet, la bande de populaires — composée de Lewis Device, Sam Whittle, Dahlia Bulcock, Joseph Nutter, Max Hewitt, Nina Gray et Crystal Dresden — s’amuse à la persécuter de toutes les manières possibles et imaginables. Le harcèlement, aussi bien psychologique que physique, n’en finit pas d’épuiser la jeune fille. Elle est la risée de son établissement scolaire, le souffre-douleur par excellence, celle qui est tout le temps maltraitée, celle qui reçoit des provocations gratuites à chaque instant. Seul Jared Cormery, un autre membre du groupe, reste en retrait. Malgré cela, et parce qu’il laisse ses acolytes agir impunément, il reste complice de leurs actes. Heureusement, Ivy, sa seule et unique amie, est là pour la défendre face à ceux qu’elles surnomment « les hyènes », car toujours en clan, cruels et moqueurs. Un week-end, les deux lycéennes avaient prévu de se faire une petite sortie direction Snowdonia, au Pays de Galles. Ivy, qui a un devoir important à rendre, va laisser passer son tour et reporter. Mais Faith, qui a besoin de se changer les idées, va finalement y aller.. toute seule. Une fois sur place, elle découvrira l’existence d’une ancienne légende, qui parle de deux dragons, un rouge et un blanc, qui se seraient livré une guerre sans merci voilà déjà bien des siècles. Étrangement, tout ceci l’attire, plus que de raison. Dès lors, et sans qu’elle ne comprenne réellement pourquoi, sa vie va radicalement changer.

En ce qui concerne les personnages nous avons bien évidemment Faith, l’héroïne. Sa vie est compliquée et chaque jour qui passe est une épreuve qu’elle essaie tant bien que mal d’affronter. Au lycée elle se fait martyriser, et même si elle est au plus bas, elle se dit que ces gens-là n’en valent pas la peine. Elle garde la tête haute mais intérieurement, elle n’en peut plus. Et quand on voit tout ce qui lui est arrivé et tout ce qui va encore lui tomber dessus, on ne peut qu’éprouver de l’empathie à son égard. Elle fait de son mieux, et je l’ai trouvée courageuse à de nombreuses reprises. Seule ombre au tableau, j’ai eu l’impression qu’elle s’adaptait un peu vite face au changement radical que va subir sa vie.. Vient ensuite le tour de Darcy — que je préfère appeler Drayce —, le protagoniste masculin principal. Et quel protagoniste ! Beau, ténébreux, tourmenté, énigmatique, anéanti, tant de choses qui, en plus de sa façon d’être, font que je l’ai apprécié. On apprend à le connaître petit à petit et on comprend sa solitude, ses remords, ses regrets, ainsi que ses blessures. Néanmoins, j’ai trouvé dommage qu’il n’y ait qu’un unique chapitre avec son point de vue. Plus de passages avec ses pensées auraient pu apporter une touche spéciale. Et puis, je veux le même à la maison. J’ai un grand terrain, alors ça pourrait le faire, non ? Concernant Ivy, la meilleure amie de Faith, je l’ai adorée. Elle est attachante au possible, joyeuse, agréable à suivre, et quand le ciel s’apprête à lui tomber dessus, elle encaisse et fait de son mieux pour aider sa camarade, qui en a grandement besoin. Jared, lui, ne dévoile pas grand-chose. Gentil ? Méchant ? On ne sait pas trop. D’un côté il veut avertir l’héroïne d’un potentiel danger, d’un autre, quand elle tombe dedans, il ne lève pas le petit doigt. Une véritable énigme ! Avec lui, je ne savais pas sur quel pied danser. Quant au groupe que forment les hyènes, disons que j’aurais aimé un développement plus poussé. Ils sont agressifs et dangereux, mais le lecteur ne sait rien d’autre à leur propos. Même leurs noms sont difficiles à retenir.

Je vous le dis tout de suite mais j’ai beaucoup aimé ce récit, qui mêle sorcellerie, romance, drame, passion, prophétie, dragons, trahisons, légendes et mystère. À mi-chemin entre le fantastique et la fantasy, ce roman de 430 pages, qui avait tout pour me plaire, m’a littéralement charmée. J’en ai profité pour découvrir la plume de l’autrice et croyez-moi, elle m’a emportée du début à la fin. Je n’ai même pas vu les chapitres défiler. Le rythme était entraînant et le texte fluide, merveilleusement bien écrit. Pour le coup, ça m’a donné envie de découvrir son autre livre : l’héritage d’Arachné. J’ai lu le résumé et il a l’air tellement bien ! Pour en revenir à Cendres, disons que c’est une œuvre que je conseille fortement. Surtout si vous aimez les histoires d’amour impossibles sur fond de magie. L’intrigue est bien ficelée, il y a pas mal d’action, le lecteur est tenu en haleine, et on a droit à des révélations et des rebondissements incroyables. J’ai été surprise à de nombreuses reprises, en bien, et je n’ai rien vu venir. La partie historique est intéressante, les passages parlant du passé sont bien amenés, quant à la fin.. une merveille.

Finalement, vous l’avez compris, quelques couacs m’ont gênée mais ma lecture a été satisfaisante dans son ensemble. Et même plus que ça : j’en suis toute chamboulée, c’est dire. Un énorme merci à Marine Kelada pour avoir eu la gentillesse de m’envoyer le roman, et pour la confiance qui m’a été accordée.

Œuvre écrite par : Marine Kelada.

Nombre de pages : 430 | Éditeur : Books on Demand | Ma note : 4,25/5.

Date de sortie : 02.10.2019 | Prix : 12,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire