Lectures

Campus, tome 2 | sur invitation

16 septembre 2020

« Je pivotai lentement. Je ne voulais pas le regarder : j’avais peur de lire dans ses yeux ce que j’avais déjà entendu dans sa voix. » Extrait du livre, page 321.

RÉSUMÉ | Reed a accompli l’impossible. En à peine quelques semaines (et au terme d’efforts considérables), elle a intégré le dortoir Billings, où logent les plus riches, les plus belles et les plus intelligentes élèves du lycée d’Easton. Ces dernières tentent de la pousser dans les bras du beau Walt Whittaker, mais Reed n’a qu’une idée en tête, retrouver Thomas Pearson, son petit ami. Selon la rumeur, il sera présent à la mystérieuse fête de l’Héritage. Et Reed est prête à tout pour faire partie des invités.

MON AVIS | Sur invitation reprend juste après les évènements qui ont eu lieu à la fin du premier tome, dont vous pouvez retrouver ma chronique juste ici. Leanne Shore a été expulsée de l’académie d’Easton pour avoir triché à un examen (ce qui est contraire au code d’honneur), Reed Brennan a pris sa place au sein du dortoir des filles Billings et Thomas Pearson, son petit ami, n’a toujours pas refait surface. Maintenant, nous suivons notre héroïne qui cherche à trouver sa place au sein de son nouvel environnement. En effet, Noëlle Lange, Kiran Hayes, Taylor Bell et Ariana Osgood ne l’ont pas encore laissée entrer dans leur cercle. Pour être totalement acceptée (ça reste à prouver), elle va devoir se plier à leurs volontés, céder à leurs caprices et exécuter quelques tâches ménagères. Mais ces corvées ne seront plus son principal problème quand elle apprendra qu’une fête bien particulière va avoir lieu et que Thomas risque d’y faire une apparition. Dès lors, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour être de la partie.

Reed a un paquet de défauts, néanmoins, elle est remontée dans mon estime. Dans le premier tome j’ai eu l’impression qu’elle voulait côtoyer le quatuor des filles les plus populaires d’Easton pour se sentir au-dessus des autres et faire partie de l’élite. Ici c’était différent et mon point de vue a changé. Pour moi, elle veut être amie avec ces quatre pestes parce qu’elles ont des destins tout tracés et que ça peut lui être bénéfique. Certes elle est facilement manipulable et avec un compliment hypocrite par-ci par-là elle baisse sa garde, mais dans le fond, elle veut simplement devenir quelqu’un qui ne fait pas face à des portes closes. Et pour cela, elle est prête à beaucoup (trop) de choses : être la Cendrillon de service, servir de paillasson, être traitée comme une moins que rien. Par contre, ça n’excuse pas son côté « fille superficielle » et j’ai deux regrets à noter. Premièrement, elle passe son temps à parler de Thomas et à s’inquiéter de son absence, pourtant, en aucun cas elle ne va prendre le taureau par les cornes et mener son enquête. Elle attend. Deuxièmement, elle n’est clairement pas la copine de l’année (pensée pour Constance Talbot — comprendra qui pourra). En ce qui concerne les filles de riches que Reed vénère et idolâtre, sachez que rien ne change. Elles sont sournoises, fourbes, et font ce qu’elles veulent de notre jeune adolescente, qui accepte le bizutage sans sourciller. Walt, quant à lui, m’a surprise voire dégoûtée. Je n’ai pas du tout accroché à son personnage. Josh, finalement, est celui qui a éveillé mon intérêt. Je le trouve bien trop gentil, et je pense que ça cache quelque chose (peut-être que je me trompe, à voir).

J’ai beaucoup aimé cette suite. Il y a un je ne sais quoi d’addictif dans la plume / traduction et le rythme du récit ne s’essouffle pas. J’étais à fond ! Une fois les premiers chapitres lus, je ne pouvais plus m’arrêter, il fallait que j’avance dans l’intrigue. Je ne pense pas que l’autrice ait voulu écrire une histoire sur une fille qui intègre un lycée de bourgeois où chacun a ses petits secrets. Pour moi, c’est plus profond que ça. Les choses sérieuses vont forcément commencer dans le prochain tome et j’ai hâte de voir comment la situation va évoluer (dégénérer ?). J’espère juste que ça ne va pas trainer en longueur, vu qu’il y a pas mal d’opus. Merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée.

Œuvre écrite par : Kate Brian.

Nombre de pages : 336 | Éditeur : Bayard | Ma note : 3,75/5.

Date de sortie : 2 septembre 2020 | Prix : 7,90 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire