Lectures

Calder & Eden, tome 1

20 juillet 2019

« Je la regardai s’éloigner en silence. Et quelque part au plus profond de moi, dans un endroit où il n’y avait ni lois ni limites et où on n’entendait que le battement de mon cœur, l’amour s’enracina. » Extrait du livre, page 86. 

RÉSUMÉ | Calder a grandi au sein d’une communauté religieuse au cœur des États-Unis. Ses membres obéissent aux ordres d’un gourou qui a banni tout progrès technique et les isole du reste du monde. Si Calder n’a pas eu la même enfance que les autres petits Américains, il st plutôt heureux de grandir là, entouré de sa famille et de ses amis. Mais le jour où Eden arrive dans la communauté, les choses vont commencer à changer pour lui. Cette petite fille doit devenir, à l’âge adulte, la compagne de leur leader et elle est la clef d’une prophétie plutôt inquiétante pour la communauté.

Il est interdit à Calder, simple travailleur agricole, de fréquenter Eden qui grandit auprès des membres les plus puissants de la secte. Pourtant, il va se nouer entre eux une relation amicale qui se transforme au fil des années en un amour fusionnel et profond. Quel avenir ont-il dans une communauté où leur passion est interdite ? Mais est-il possible d’y résister ?

MON AVIS | Calder est un jeune garçon qui vit dans une communauté religieuse aux croyances uniques nommée Acadie. Cette dernière est coupée du monde, pour ainsi dire, mais ça ne dérange pas notre héros puisqu’il y est né et qu’il n’a rien connu d’autre. Un jour, Hector, que l’on peut considérer comme le gourou (c’est surtout un mégalomane sérieusement dérangé qui prétend parler aux Dieux), va ramener une orpheline et la présenter à ses adeptes. Eden, de son joli nom, devra l’épouser le jour de ses dix-huit ans, s’unir à lui et devenir l’élue qui permettra à la « prophétie » de se réaliser. En effet, la petite fille blonde est destinée à guider les membres de la secte jusqu’à Élysée, un endroit que tous voient comme le paradis, après le déluge, un équivalent pour la fin du monde. En attendant ce jour, elle grandira dans une cage dorée auprès des membres les plus puissants (qui possèdent tout le confort d’une vie moderne) et à l’écart des autres fidèles (qui se contentent de vivre avec ce que leur offre la nature). Mais son chemin croisera celui de Calder et plus les années vont passer, plus ils vont se rapprocher. Ce qui de base était une amitié va finalement évoluer en un amour puissant et passionnel.

Concrètement, j’ai trouvé ce livre assez bof. Il ne se passe absolument rien, l’action est absente (pour ne pas dire inexistante), c’est mou, plat, et l’histoire traîne en longueur. La communauté place beaucoup d’espoirs en Hector, qu’ils voient comme leur Père et leur sauveur, les villageois ne pensent pas par eux-même et paraissent lobotomisés, bref, on est dans de la propagande pure et dure. C’est crédible, réaliste, dérangeant.. Et c’est peut-être en partie pour ça que je n’ai pas aimé.

Dans les points que je jugerais positifs, il y a les personnages. Eden, pour commencer, est une enfant que l’on voit grandir, puis une jeune femme qui fait preuve d’une candeur et d’une gentillesse à toute épreuve. Elle a été arrachée à son monde d’avant pour être transportée à Acadie et devenir « la sauveuse » de tout un peuple, et malgré cela elle n’espère qu’une chose : être appréciée. Elle a également soif de liberté et c’est son amour pour Calder qui va lui permettre de tenir le coup. Calder, en ce qui le concerne, est un héros plutôt différent de ceux que je trouve d’habitude dans mes lectures. Gentil, prévenant, altruiste, il pense aux autres avant de penser à lui et fait toujours tout ce qu’il peut pour aider ses proches. En dehors des deux héros, il y a aussi Maya (la sœur de Calder, atteinte de trisomie 21) et Xander (son meilleur ami sur qui on peut compter) qui m’ont plu. Je les ai trouvés attachants et plutôt sympathiques. Le reste, poubelle.

J’aime quand des œuvres sortent de l’ordinaire et changent de ce que l’on a l’habitude de voir. Pourtant, ici, la magie n’a pas opéré. J’ai découvert la plume tant appréciée de Mia Sheridan et malgré le bien que j’ai entendu à son propos, je n’ai pas accroché. Le roman est bien écrit, l’histoire d’amour interdit ne m’a pas laissée indifférente, le sujet abordé est perturbant, et je me suis souvent sentie mal à l’aise. Mais la fin laisse présager une suite intéressante. Affaire à suivre, donc.

Nombre de pages : 384 | Éditeur : Hugo Roman | Ma note : 2,75/5.

Date de sortie : 07.02.2019 | Prix : 17 €

________________________________________

Connaissez-vous cette œuvre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Dans le cas contraire, êtes-vous intéressés ?

vous aimerez peut-être

Pas de commentaire

Laisser un commentaire