5 raisons de lire

5 raisons de lire : les chroniques lunaires

15 mars 2020

Résumé du tome I.

« Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New-Beijing. Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l’espace, un peuple sans pitié attend son heure.. Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne à demi humaine, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer.. »

Un mélange entre science-fiction et contes de fées.

Avant toute chose, il faut savoir que les chroniques lunaires sont des réécritures de contes. Nous avons Cinder pour Cendrillon, Scarlet pour le petit Chaperon Rouge, Cress pour Raiponce, et Winter pour Blanche-Neige. Seulement, pour bien différencier les versions que nous connaissons tous de celle-ci, Marissa Meyer a ajouté sa petite touche à ses personnages. La première a donc des membres cybernétiques, la seconde va s’allier à celui qui a peut-être mangé sa grand-mère, la troisième n’est pas dans une tour mais plutôt dans l’espace, et la dernière est complètement dérangée. Annoncé de cette façon, cela fait certainement peur. Mais n’ayez aucune crainte, tout est merveilleusement bien écrit.

Des personnages inoubliables.

Comme cité précédemment dans mon article sur le dernier tome de la saga, j’ai aimé le fait que l’autrice ne mette pas Cinder sur un piédestal par rapport aux autres héroïnes. Qu’il s’agisse de Scarlet, Cress, ou encore Winter, chacune a un rôle capital à jouer ici. Toutes sont importantes, toutes ont un devoir à accomplir, toutes sont authentiques, toutes ont des personnalités uniques qui font d’elles ce qu’elles sont, toutes sont sincères, toutes ont leur propre cher et tendre, toutes sont rayonnantes à leur façon, mais surtout, toutes sont des piliers des chroniques lunaires. Même le rôle d’Iko est primordial, c’est dire ! Bien évidemment, il ne faut pas oublier les garçons sans qui l’histoire ne serait plus la même : Kaito, Loup, Thorne, Jacin.. Tant de choix pour nous, lectrices à la recherche du book boyfriend idéal.

Une facilité de lecture.

Je n’ai commencé le tome I qu’en 2018, bien après tout le monde, alors que les cinq volumes étaient déjà en vente. Bookstagram m’a une nouvelle fois concertée dans ce choix, et c’est avec la boule au ventre que j’ai tourné les premières pages. Le succès qu’a rencontré cette saga m’a fait un peu peur au début, je l’avoue, mais ma curiosité a été plus forte que tout. Heureusement, j’ai très vite été happée par l’histoire. Marissa Meyer a une plume incroyablement fluide et énergique qui donne envie de continuer la lecture. C’est addictif, intense, le récit est parfaitement maîtrisé, la psychologie de chaque protagoniste est intéressante et développée, le désir de pouvoir de la reine Levana est bien présenté, on est transportés, il y a de nombreux rebondissements, une touche d’humour, du danger, bref, vous l’avez compris, c’est exactement comme un saint-honoré (la pâtisserie) : il y a tout ce qu’il faut là où il faut.

Les citations.

Que serait cette superbe saga sans quelques jolies citations bien placées ? Pour l’occasion, je vous en ai préparé cinq venant des cinq bouquins que je possède, une de chaque, en gros.

« Même dans le futur, les histoires commencent par il était une fois. (tome I| Le petit Chaperon Rouge était jeune et tendre, et le Loup savait qu’elle serait encore plus savoureuse que sa mère-grand. (tome II| Elle avait très envie de se coller contre lui, d’enfouir son nez dans sa chemise et d’inspirer profondément, mais elle avait peur qu’il ne la trouve bizarre. (tome III) | Dans l’idéal, une femme devrait avoir trois hommes à sa disposition. Un pour lui faire la cour, un autre pour réchauffer son lit, et un dernier pour la couvrir de bijoux. (prequel| J’adorerais vous donner un baiser d’adieu, capitaine, mais l’étreinte de Sa Majesté m’a déjà coûté quelques fusibles et j’ai peur qu’un baiser n’achève de griller mon processeur central. (tome IV) »

Cette saga, c’est l’amour, et puis c’est tout.

L’autrice a une imagination folle qui vous coupera le souffle tant elle est bien ficelée. Ici, nous ne faisons pas que lire les aventures de Cinder et de ses adorables acolytes : on les vit avec eux. On a peur, on tremble, on est effrayés, heureux, déterminés, indécis, joyeux, tristes, brisés. Le lecteur ressent tout, puisqu’on le fait passer par toutes les émotions possibles et imaginables ! Rien que dans mon cas, j’ai senti que mon petit cœur était au bord de l’explosion à la fin.. C’est une certitude mais pour conclure, je dirai simplement que je vais vénérer la grande Marissa Meyer pour le restant de mes jours.

En définitive, qu’en ai-je pensé ?

Ce n’est une surprise pour personne, mais les chroniques lunaires représentent pour moi un véritable coup de cœur. Mieux, je pense que c’est une saga que chacun devrait lire au moins une fois dans sa vie. J’ai été très heureuse de la découvrir et désormais, j’y voue une passion sans limites tant elle m’a surprise (dans le bon sens du terme bien entendu). Si quand bien même vous choisiriez de passer à côté de ce chef-d’œuvre, sachez que je viendrai hanter vos nuits jusqu’à ce que vous décidiez de foncer à la librairie la plus proche. Vous n’avez plus aucune raison de dire « non » : lisez, savourez, profitez, aimez, et c’est tout. Promis, vous ne le regretterez pas !

vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Reply Marion 16 mars 2020 at 0 h 07 min

    J’avais lu le premier tome il y a très, très longtemps. Je n’en garde qu’un vague souvenir, mais j’avais beaucoup aimé. Je n’ai malheureusement pas continué, mais c’est une série que j’ai bien envie de découvrir. J’ai toujours aimé les réécritures de contes et celles-ci semblent originales.

    • Reply Jessica 18 mars 2020 at 22 h 46 min

      Oh oui, je pense que continuer la saga est une merveilleuse idée ! Si jamais tu décides de te procurer tous les tomes, un conseil : pense à lire l’histoire de Levana avant celle de Winter. 😉

    Laisser un commentaire